Points de restaurations

Beaucoup sont capables de choses étonnantes, et vous aussi, mais vous ne le savez peut-être pas encore, ou pas très bien, si si ! ...
  • Auteur
    Messages
bookmarker
Messages : 14
Enregistré le : 08 Avr 2016, 12:40
Localisation : entre deux pages

Points de restaurations

Messagepar bookmarker » 22 Juin 2020, 23:50

Depuis gamin j'arrive à "sentir" les saisons s'annoncer dans une autre, "tient ça sent Noël" (au mois de novembre lol).
Plys tard je pensais être juste très sensible aux changements saisonnier, tel ce qu'on nomme "dépression saisonnière", mettre une explication là dessus me rassurerait... tout en sachant que cela ne collait pas.
Bien que je sois sensible aux intempéries etc c'est plus "une chose qu'il y a dans l'air" plutôt que le temps qu'il fait, et donc la saisons, les parfums des plantes en leur temps etc même si cela y contribue.

C'est une sensation (des sensations! Plus ou moins semblables) relié à des lieux et aussi bien sûr à un état d'esprit forcément. Mais ce qui prime c'est cette sensation qui me prends, comme un support à des ressentis bien particulier (parfois il se passe des années sans que je ressente cette sensation typiquement lié à un lieu souvent, même si je suis dans un autre).

C'est assez compliqué à expliquer dans le sens où déjà il me manque les mots qui seraient idéels, car quand je dit un "ressenti", ce serait plus à mi chemin entre l'olfaction et le sentiment, je sais c'est assez flou et étrange.

Cela est exacerbé lorsque j'ai un passage fort dans la vie, être en amour par exemple (c'est moments simple et plein de sens qui font d'un rien un émerveillement enfantin), je disais parfois alors "j'aime bien marcher avec toi en ce temps là", je ne parlait pas du beau temps, ni forcément d'amour de prime abord mais bien de cette "sensation".

Il m'arrivait aussi (j'avais envie de dire "après coup") en même temps, d'avoir une sorte de nostalgie du moment présent, ce qui est assez antinomique.
Non pas par anticipation, mais comme si je voyais/sentait ce présent s'écouler et que je ne revivrais plus jamais cela hormis dans mes pensées.
Cela m'arrivait avec des amis alors qu'on s'éclatait près d'un lac... je regardais l'instant comme il était et cette joie non vraiment ternie me semblait fragilement intense et entrain de passer.

Bref! J'ai remarqué que je pouvais emmagasiner beaucoup beaucoup de détails dans ce vent particulier.
Un support aux souvenirs, un support aux ressentis aussi (des ressentis parfois rares et singuliers).
Alors dès que ce vent, cet état d'esprit, ce truc dans l'air entre le sentiment et l'olfaction (c'est ce qui s'y rapproche le plus sans pour autant y correspondre) arrive et me harpie, je créer des points de restaurations.
Des ponts vers des endroits, des moments et souvenirs dans lesquels je me sens bien, dans lesquels fixer un souvenir, précieux (cet espèce de sentiment olfactif disons l'est tout autant d'ailleurs, il y existe un lieu étroit avec chaque détailsc'est indissociable), un peu triste parfois.

Au début j'ai fixé un peu tout et n'importe quoi sur ce support, dès moments d'amour, fait exprès, un peu quitte à en souffrir pour que possiblement à chaque saisons je puisse revivre ce moment comme on aurait figé notre vent.
Souvent sur un profond état (lui bien défini) de mélancolie.

Aujourd'hui j'apprends à mieux choisir ces points de restaurations lorsque cela arrive. À mieux discerner l'important, ce qui pourrait être bénéfique ou ce qui entretiendrait une souffrance.

Et si j'en ai besoin je ferme les yeux, j'y suis.

Bien que cela face penser à l'olfaction et son pouvoir de réminiscence comme en hypnose, et comme je disais, aux dépressions saisonnières, je sais que ce n'est pas cela, mais je n'ai pas les mots.
On dirait plus une sorte d'idéesthésie (ressentir une idée) ou une synesthésie.
Bien que j'ai eu quelques vraies synesthésie quand j'étais enfant "regarde tonton la vieille trogne dans le champ on dirait un 7" (bien sur je ne parlais pas de la forme de l'arbre qui aurait fait penser à la graphie du chiffre 7... mais à un ressentit du nombre et du chiffre... mm là encore ce n'était pas vraiment cela c'était plus comme une nature commune non intelligible et qui d'ailleurs provoquait une sensation d'erreur quand à la logique de ce que j'énonçais) ce n'est pas non plus vraiment une synesthésie ou du moins ça l'est moins.

Petit je me passionnait pour ce qui est de l'étrange et du mystérieux, j'ai toujours aimé les histoires de voyages dans le temps.
Avec des amis ou cousins/cousines j'aimais déjà créer des points de mémoire "tient souviens t'en... aujourd'hui on est tel jour, tel date, tel années... on en reparlera c'est important".

Plus tard au collège avant que je me rende vraiment compte de la possibilité d'utiliser ce vent dont je parlais pour mieux pouvoir restituer les scènes et les détails de la mémoire, je faisais ces songes éveillé, je créais des points dans lequel je me voyais rencontrer ces autres versions de moi d'une autre temporalité, me rencontrant plus petit, plus vieux... je ne pouvais aussi faire semblant, que cela traduisait aussi la façon dont je me voyais... si j'étais sur la bonne voie, bien dans mes basquettes, en harmonie avec ce que je ressentais où voulait faire...

Il reste de ce tripe d'ado, additionné à ces points de respirations, cette pensée d'un après... que peut être lorsque l'on meurt on revoit notre vie, certain points d'intérêts (comme relatés par ces personnes qui revivent leur vie à vitesse grand V, comme un check up, un debrief, lorsqu'ils frôlent la mort).
Je trouve cela jolie aussi, et plus lorsque certaines personnes vous touches tant que j'ai la sensation qu'on a toujours été là.
J'imagine alors qu'à la fin, on puisse être là pour eux aussi le long de leur vie... (se tenir là parce qu'on l'a en fait toujours été, comme si le temps n'était plus un écoulement mais une superposition).



Hormis cela certaines personnes sont hyper sensible comme des éponges, et pour moi ce serait plus comme une antenne, bien qu'il m'arrive d'être complètement imperméable et insensible surtout si on me blesse.

Je ressens les lieux, certaines choses, des situations, je phase sur des détails qui se révèlent importants par la suite quand je rencontre une personne ou quand je suis dans une situation.
Parfois c'est dans l'écriture, un mot prononcé, une expression, un dictons, un prénom, un numéro.

Puis il y a des rêves, des signes, des situations et phénomènes étranges et/ou lourdes ou légères de sens qui se produisent... je ne dirais pas que je vois, mais que je suis amené à voir, à assister, témoigner de ce qui s'est produit, à les considérer.


Rien de superpouvoirs, Mais déjà rien que la mémoire pour un coeur complice... c'est parfois autant un don qu'un supplice, comme dirait le poète.
Je n'arrive pas à définir ces phénomènes subtils, je ne maîtrise rien. C'est déjà beau et intriguant ainsi.

La vie est belle, elle est magnifique, et en général les gens sont bons et beaux comme ils sont.
J'admire cette faculté humaine à toujours tendre vers les rires et le bien-être... que ce soit sur une ville-monticule ou les gens trient les déchets et vivent dessus, dans les mines ou les prisons... on entends des rires, les gens rêvent encore bien que parfois il le taise pour ne pas que la réalité blesse plus ou qu'on s'en serve contre eux, mais la joie de vivre gagne toujours les gens et ils sourient.

L'élan de la vie c'est ce qu'il y a de plus mystérieux et ce que je me refuserai à savoir le comment du pourquoi même si on m'offrait les réponses à tout. C'est un spectacle, simple, sain et finalement non mystérieux lorsqu'on le vie ou le voit vivre... cela s'émancipe de la raison et je trouve cela beau ainsi.

gégé
Messages : 3019
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: Points de restaurations

Messagepar gégé » 23 Juin 2020, 21:00

Ce dont tu parles me fait penser à l'empilage d'ancres que l'on fait en P.N.L.
Et ça permet effectivement de remettre en marche la machine à être bien et de mobiliser ses capacités en cas de besoin.

:D :D :D
Que la force soit avec vous.

gégé


Retourner vers « capacités, dons, savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité