religions et tablettes sumeriennes

Apparemment certain(e)s sont intéressé(e)s par ce sujet et souhaitent une rubrique pour s'exprimer ! Donc acte, sachant qu'aucune n'est meilleure, ni moins bonne que les autres.
  • Auteur
    Messages
astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

religions et tablettes sumeriennes

Messagepar astya » 30 Aoû 2009, 18:59

Le terme religion provient du syllabaire RE-LI-GI-U sumerien qui signifie :
<< les tablettes d'apprentissage qui guide les moutons >>

Adam vient du sumerien Á-DAM qui signifi en sumerien :
animaux - troupeau - betail

Kundalini

le mot "kundalini" se decompose en sumerien en KUN-DA-LI-NI.

KUN = echelle, escalier.
DA = puissant.
LI = enflammer, briller.
NI = corps

Donc "kundalini" signifie : "la puissante echelle qui enflamme les corps".


Plagiats des textes sumeriens et autres... dans la bible

Genèse [2.6]: Le paradis de la Bible est "emprunté" au poème sumérien (rédigé vers -2800) "Enki et Ninhursag"où l'Eden hébraïque et le Dilmun sumérien ne font qu'un: mêmes fleuves, même endroit, même souffrance, même péché originel.

Genèse [2.7] "L'éternel Dieu forma l'homme poussière de la terre" récupéré de la légende sumérienne ("poussière" se dit "tit" en hébreu et "ti.it" veut dire "ce qui est en vie" en sumérien).

Genèse [2.21] Le mystère de la côte d'Adam est aussi "emprunté" au poème sumérien "Enki et Ninhursag": c'est là ou est le mal d'Enki, la côte vient du jeu de mot sumérien "ti" ("côte" ou "faire vivre") jeu de mot qui n'a plus de sens

Genèse [2:22] La femme a été créée à partir d'une côte de l'homme. Faux! on pourrait même presque affirmer l'inverse: tous les embryons sont féminins et ne se différencient qu'au bout de quelques jours. Encore aujourd'hui, beaucoup de gens sont persuadés que l'homme a une côte de moins que la femme.

Genèse [2:14] Le genre humain est né au proche Orient près de l'Euphrate, (en Irak, ancien empire de Sumèr - Akkad - Babylone), là où ont vécu les rédacteurs. Au jour d'aujourd'hui, on ne sait pas exactement d'ou vient l'Homo sapiens (la théorie de l'Afrique de l'Est n' est pas fiable).

Genèse [3:2] Adam et Ève et le fruit défendu, un fable recopiée à l'identique d'une ancienne légende sumérienne qui fait dépendre l'origine du mal de la première femme qui, induite par un serpent à désobéir au dieu créateur, convainc son compagnon de manger le fruit de l'arbre interdit. Les sceptiques peuvent admirer le cylindre de la tentation au British muséum à Londres où l'on voit la femme, l'homme, le serpent et le pommier. Aujourd'hui, personne de sérieux ne croit en la réalité historique d'Adam et Ève. Source: "Au cur des mythologies" Lacarrière

Genèse [6:14] L'arche de Noé: cette fable est reprise à l'identique d'une légende sumérienne (Utnapishtim qui débarque sur le mont Nishir et lâche une colombe puis un corbeau). Des générations de chercheurs chrétiens ont cherché les vestiges de l'arche sur le mont Ararat pour rien!

L'exode [2:10] Moïse retrouvé dans un panier flottant: encore une fable tirée du récit du roi mésopotamien Sargon 1er qui fonda le royaume d'Akkadé qui est retrouvé à sa naissance abandonné dans un panier flottant et sera élevé par le jardinier. On sait aujourd'hui que Moise, le parasite et Abraham n'ont pas existé. "Sargon dAkkad : Abandonné par sa mère dans une corbeille de roseaux qui est confiée au fleuve, le nouveau-né est recueilli et adopté par un jardinier. La faveur de la déesses Ishtar fait plus de lui un échanson à la cour de Kish puis un prince."

L'exode [7:17] Le thème du "fléau du sang" et de l'ombrage protecteur est tiré directement du mythe sumérien "Inanna et Shukallituda ou le péché mortel du jardinier".

L'exode [20] Les dix commandements ont été recopiés du code babylonien du roi Hammourabi. (vers -1800)

Samuel [28] Inspiré du poème sumérien où l'on voit l'ombre d'Enkidu sortir du Kur et se jeter dans les bras de Gilgamesh.

Esther: L'Esther du livre d'Esther vient de la déesse babylonienne Ishtar. Mardochée est le dieu assyrien Mardukéa.

Le livre de Job: Le thème de Job découle directement des tablettes sumérienne de Nipur. Il utilise les termes même du "poème de la Création" qui décrit le combat de Mardouk contre Kingou: Yahvé brise le crâne de Léviathan comme Mardouk celui de Tiamat. (Source:, "Au cur des mythologies" Lacarrière).

Cantique des cantiques: Une suite empruntée au chant sumérien du mariage sacré: même style, même thèmes, détails, vocabulaire, mêmes personnages, monologues, dialogues, même langage fleuri et redondant. Voir par exemple le chant d'amour de Shu-Sin au chapitre XXI. Shu-Sin qui ressemble fort au roi Salomon dont l'existence n'est pas certaine et, s'il a existé, son règne n'a rien à voir avec celui décrit dans la Bible.

Lamentations de Jérémie: Ces lamentations sont reprises de "La lamentation sur la destruction de Nippur", récit sumérien.

Ézéchiel: Inspiré de la déesse babylonienne Ishtar. Les sumériens l'adoraient sous le nom d'Innana, épouse de Dumuzi, le Tammouz de la Bible.

Isaïe [ 9:11] Inspiré du texte sumérien qui décrit la descente aux enfers du monarque Ur-Nammu qui arrive dans le Kur.

en hébreu.

En rajoutant le voyage aux enfers de la déesse Inanna, ressuscitée au bout de 3 jours !...c'est vrai, qu'à l'époque, Dieu était aussi une femme (-2700).

Rompre le pain/gateau correspondait au fait de libérer la puissance dOsiris qui permettait à linitié deffectuer le passage de la vie, vers la vie éternelle. Doù le fait que ce rituel était particulièrement accompli pour les défunts ou futurs défunts.

Qui est Osiris ? De son vrai nom "Wosiré", "Celui qui veille sur le trône divin", Osiris était pour les Africains anciens, un envoyé de Dieu dont la mission fut de révéler aux hommes les us et coutumes de la vie sédentaire (agriculture) et lexistence du divin.

Dans les textes sacrés des pyramides, il est à juste titre appelé "Wn Nefer" à savoir "lêtre divin perpétuellement bon". Il est celui qui détient les "secrets de la germination éternelle du corps de Geb" (Geb symbolisant la terre) et qui a introduit parmi les hommes la loi divine de Râ (Dieu) qui régit lunivers entier : Maat (la vérité-justice).

Il est donc aussi appelé "Neb Maat", à savoir, le "Seigneur de la vérité et de la justice".

Osiris symbolise donc la justice et lamour du divin. Répondant à lappel divin de parcourir la terre habitée avec divers spécialistes (agriculteurs, architectes, musiciens, prêtres, etc...) pour enseigner à lhumanité les us et attitudes humaines ainsi que les rituels religieux, il eut une renommée internationale selon les dires même des Grecs anciens (ex. Diodore de Sicile).

Dans les textes sacrés de Kemet, il est appelé "Km Wr" (lire Kem Wour) à savoir le "Grand Nègre", (Kem, Kam = noir, nègre). Ce qui a été souligné par le Grec Plutarque, légyptologue français Emile Amélineau et le professeur Cheikh Anta Diop. De même, le professeur Assiouty ajoute (Cf. Origines égyptiennes du christianisme et de lislam, Sawat Anis el Assiouty - éd. Letouzet & Anet, 1989) :

"Le teint des hommes, en Haute Egypte, brûlé par le soleil, varie du brun jusquau noirâtre, au fur et à mesure que lon senfonce de plus en plus dans le sud. Cest ce teint noirâtre qui distingue Osiris dans les Textes des Pyramides et dans les anciens monuments et papyrus dEgypte et qui restera sa couleur jusquaux premiers siècles chrétiens".


OSIRIS ASSIS SUR LE TRONE DIVIN

Par essence, le corps dOsiris était associé à ce gâteau/pain pour les raisons suivantes. Tué par le mal (Seth), il ressuscita dentre les morts grâce à laction de Dieu invoquée pieusement par sa femme Isis (Oui, cette expérience divine, Osiris lavait déjà vécu 3000 ans avant Jésus). Il descendit par la suite dans la "Douat" (monde souterrain) pour y juger les âmes des défunts désireux de rejoindre Dieu dans son paradis divin (Sekhet Arou). Mais son image resta fortement associé aux fruits de la terre (blé, céréales, orges...) et à leur transformation en nourriture (pain, gateau). Lesprit dOsiris résidait ainsi pour les anciens dans le blé.

Le "pain/gâteau" dit "Mesi" symbolise donc Osiris et le rompre en plusieurs morceaux représente symboliquement sa passion, son dépècement par Seth (après avoir tué Osiris, Seth lavait aussi dépecé en plusieurs morceaux).

On libère ainsi lesprit dOsiris qui par cet acte qui devient une lumière céleste, solaire, spirituelle et divine. Vous lavez compris, les morceaux sont donc donnés aux fidèles.

Cette action est un symbole pour eux car en mangeant la divinité ils se fortifient et sassurent la vie éternelle tout comme Osiris.

Ainsi, dans un hymne des Textes sacrés des pyramides (formule 273-274, n 397), il est dit à propos dOsiris :

"Tu es le père et la mère des hommes,

ils vivent de ton souffle,

ils mangent la chair de ton corps".

A lorigine, dans le rite sacré associé à la rupture du corps dOsiris symbolisé par le "gain/pain", il nest pas fait directement mention du vin mais plutôt de leau (noun) comme symbole de la renaissance spirituelle des fidèles (baptême). Cependant, le vin (autre savoir légué aux hommes par Osiris) existait bel et bien en Egypte et on va le retrouver
Le vin utilisé lors de la communion chrétienne est rouge et doux. Il symbolise le sang du Christ. Mais dans un rite lié à la protection divine de lEgypte contre les assauts de Seth, pharaon boit du vin coupé deau.

Cet acte symbolisait celui accompli par le fils dOsiris, à savoir Horus qui avait prit la succession royale de son père sur terre.

Vainqueur des ennemis de lEgypte, Horus avait bu un peu de leur sang et par là même, maîtrisé leur force et leur puissance mystique (Cf. Mythe dHorus, Naville).

Souhaitant parfaire leur rite sacré, les prêtres égyptiens vont donc compléter le rite du pain, symbole du corps dOsiris, par celui du vin/eau, symbole du sang dOsiris. Les fidèles sapproprient ainsi la divinité et sassure la vie éternelle :

"Le pain et la boisson de communion symbolisent ainsi, dès le IIIème millénaire avant J. C. lessence divine nécessaire pour les Dieux et les hommes. Celui qui reçoit les deux espèces vivra les deux vies ; il sidentifiera à Dieu dans la vie éternelle", dit Assiouty.

Osiris ayant révélé aux hommes les bienfaits de lagriculture et de la fabrication du pain, symbolise aussi ce grain (céréale, blé) qui jeté en terre meurt et renaît sous la forme dune autre tige de céréale. Cette vision représente la mort et la résurrection dOsiris (il existe dailleurs des fresques où lon voit le blé pousser directement sur le corps dOsiris). Le pain renferme son esprit et en le rompant on libère son énergie. Son sang ne vient que compléter ce rituel religieux.

Uune chose est sûre, les premiers à lavoir fait sont les Ethiopiens anciens !



Alerter Répondre
Le deluge sumerien

Après avoir créé les hommes, les dieux entreprirent à plusieurs reprises d'anéantir l'humanité. Les hommes s'étaient en effet multipliés à un tel point qu'ils en vinrent à faire trop de bruit, gênant ainsi les dieux. Namtar, dieu de la mort et de la peste, fut, par exemple, chargé de déchaîner une maladie sur les hommes. Mais un autre dieu, Enki, eut pitié d'eux et déjoua ce plan. D'autres calamités furent ainsi décidés, mais, à chaque fois, Enki aida les hommes. Enki se vit donc accuser par les autres dieux, c'est alors que ce dernier, pour se défendre, amena l'idée d'un déluge. Enlil, sur l'idée d'Enki, décida que toute l'humanité devrait périr noyée. Mais, Enki parla à Atra-Hasis (le 'Noé sumérien') dans un rêve et l'avertit que l'humanité était en danger. Il lui dit de construire un bateau. Sur ce, Atra-Hasis informa les autres hommes. Il quitta ensuite la ville, prenant avec lui des artisans qui l'aideraient dans la construction du bateau. Ils assemblèrent donc le matériel, construisirent le bateau, puis embarquèrent des oiseaux, du bétail et des humains de la famille d'Atra-Hasis. La pluie commença à tomber, pendant 7 jours et 7 nuits les vents soufflèrent et l'eau se déchaîna. Enfin, la tempête se calma. Atra-Hasis sortit du bateau et fit des offrandes à tous les dieux, qui avaient faim. Ils s'étaient attroupés autour des offrandes comme des mouches. Les dieux constatèrent que les hommes avaient survécu au déluge. Enlil était furieux. Les dieux avaient juré par serment la perte des humains, et, pourtant, ils avaient survécu. "comment cela était-ce possible ?", demanda Enlil. An lui répondit que cela ne pouvait être que le fait d'Enki. Enki pour apaiser la fureur d'Enlil suggéra une solution : les humains ne se multiplieraient plus si vite. Les maladies en décimeraient un tiers. Les accouchements deviendraient douloureux et dangereux, les enfants pourraient d'ailleurs mourir pendant l'opération.

"Six jours et sept nuits passèrent; Les tempêtes du déluge soufflaient encore; Les tempêtes du sud couvraient le pays. Le septième jour; Les tempêtes du déluge; Qui telles une armée; Avaient tout massacré sur leur passage; Diminuèrent d'intensité; La mer se calma; Le vent s'apaisa; La clameur du déluge se tut." (L'Epopée de Gilgamesh, traduction d'A. Azrié).

La version Latine
D'après le poète latin Ovide, le Déluge eut pour cause le fait que les hommes oubliaient de sacrifier aux dieux. Leurs uniques pensées étaient pour l'argent et le plaisir. Pour les punir, Zeus décida donc de les anéantir. Le déluge détruisit alors tout ce qui se trouvait sur la Terre, noyant les hommes, les villes et les forêts. Tous les hommes moururent, hormis un couple qui avait construit une barque. C'était Deucalion et sa femme Pyrrha. Au bout de plusieurs jours, la pluie cessa et la barque s'arrêta au sommet de Parnasse. Lorsque Zeus aperçut les deux survivants , il décida de leur laisser la vie sauve pour qu'ils puissent régénérer le genre humain. Ils devraient jeter des pierres derrière eux, qui aboutiraient à des hommes et à des femmes.

La version Biblique
D'après la Bible, le Déluge fut l'inondation universelle dont les seuls survivants furent Noé et sa famille. Dieu avait ordonné à celui-ci de construire une arche (du latin arca, boîte), pour qu'il sauve sa famille et des couples de tous les animaux en les gardant avec lui à l'abri à bord de l'arche jusqu'à ce que les eaux retrouvent leur niveau normal. Au Moyen-Âge, la nef des églises a souvent été comparée à l'arche de Noé, parce que c'était là que les hommes marqués par le péché étaient préservés de la ruine.

La version Indienne
Les versions indiennes du Déluge sont nombreuses, celle du Catapatha Brâhmana narre que le Noé indien se nomme Manou et qu'il est lui aussi prévenu du Déluge, mais par un poisson providentiel : " Un matin, on apporta à Manou de l'eau pour se laver, comme à présent on en apporte pour se laver les mains. Tandis qu'il se lavait ainsi, un poisson lui vint dans les mains. Le poisson lui adressa la parole : " Garde-moi, je te sauverai ! -De quoi me sauveras-tu ? - Un déluge va emporter toutes les créatures. C'est de cela que je te sauverai. " (Anthologie sanskrite, traduction de L. Renou).

La version Coranique
Le Coran parle du déluge et de Noé en ces termes : Et il fut révélé à Noé: 'De ton peuple, il n'y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t'afflige pas de ce qu'ils faisaient. Et construis l'arche sous Nos yeux et d'après Notre révélation. Et ne M'interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés'. Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit: 'Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquez (de nous)'. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l'humiliera, et sur qui s'abattra un châtiment durable!" Puis, lorsque Notre commandement vint et que le four se mit à bouillonner (d'eau), Nous dîmes: 'Charge (dans l'arche) un couple de chaque espèce ainsi que ta famille - sauf ceux contre qui le décret est déjà prononcé - et ceux qui croient'. Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux. Et il dit: "Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d'Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux". Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche): "Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants". Il répondit: "Je vais me réfugier vers un mont qui me protègera de l'eau". Et Noé lui dit: "Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde". Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés. Et il fut dit: "Ô terre, absorbe ton eau! Et toi, ciel, cesse (de pleuvoir)!" L'eau baissa, l'ordre fut exécuté et l'arche s'installa sur le Joûdî, et il fut dit: "Que disparaissent les gens pervers"! (Coran, XI:36-44)


J'attends vis reactions :D

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 30 Aoû 2009, 20:56

Interessant merci Astya
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 30 Aoû 2009, 23:33

De rien, je partage avec vous mes recherches suite a des visions spontanée que j'ai eu en pleine nuit :wink:

bisous lumineux :D

gégé
Messages : 2993
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 31 Aoû 2009, 11:49

J'aime beaucoup le début Astya, et quand je dis religion égale piège à cons, je sais que je choque, mais c'est quand même très vrai !!!!!!!!!!!!

Et la suite est très éclairante aussi. La réflexion que j'en ai est que les sumériens avaient dit beaucoup de choses (reprises par la bible) et qu'en est-il de la véracité alors, des textes sumériens ???

Est-ce que c'était leur interprétation à l'époque de ce qui se passait sur terre ? Est-ce que c'était déjà de la récupération pour assoir un pouvoir sur les peuples ?

Mais c'est un beau sujet de réflexion.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.

gégé

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 01 Sep 2009, 13:55

Je sais que dans les tablette il y a une part de verité, car j'ai vu en vision la creation de l'homme par des extraterrestres, c'est pourquoi j'ai fais ces recherches. Mais bon, pour celui qui n'a jamais vu, j'imagine que ce doit etre difficile a croire. J'en ai vu un aussi qui est venu sous forme d'entité un soir. Imaginez ma surprise quand je suis tombé la dessus. Mais ce n'est que ma verité ;)

Bisous de lumiere :D

PAPY05
Messages : 2
Enregistré le : 06 Nov 2009, 23:13
Localisation : YVELINES

Messagepar PAPY05 » 09 Nov 2009, 19:11

ce que dit astya est interessant
mais je pense que l'on ne peut pas creer a partir de rien
il n'est pas etonnant que la bible ait emprunte aux summeriens et aux egyptiens puisque les hebreux ont ete sous dominations summerienne et egyptienne
c'est un ouvrage de tradition orale qui a ete mis par ecrit de facon relativement recente il est logique il est logique de trouver des influences des peuples de la region
a mon avis l'evolution des religions c'est faite selon quatre strates en gros
attention je ne porte aucun jugement de valeur
d'abord un cahos tres animiste puis des dieus qui ont mis de l'ordre dans ce cahos en creant des pantheons tres sophistiques enfin des evolutions vers des monotheismes
pour terminer a notre epoque ou la communication met en evidence la relativite de chaque croyance par la recherche d'une religiosite synthetique et vraiment universelle
c'est en cela que la prophetie des andes me semble interessante d'autres voies comme le codaisme ne me semble pas fiable
une derniere remarque sur le propos d'astya
une theorie evoque la possibilite que les hebreux qui ont fuient l'egypte pourraient etre des adorateurs d'aton
en effet durant une courte periode surtout sous le regne du pharaon akenaton les egyptiens sont devenus monotheistes un de ses successeurs toutankaton est revenu au polytheisme et change son nom en toutankamon
les pretres d'amon etant revenus au pouvoir aurraient souhaite que ceux qui restaient fideles a aton s'exilent
il y a eu d'autres types de monotheisme on peut relire platon
entre autres
voila je suis nouveau et cette reponse m'a permis en partie de me presenter

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 09 Nov 2009, 22:21

et bien, bienvenue a toi et merci de ta participation tres interessante. :D

Bise lumineuse :D

PAPY05
Messages : 2
Enregistré le : 06 Nov 2009, 23:13
Localisation : YVELINES

Messagepar PAPY05 » 09 Nov 2009, 22:56

MERCI ASTYA
J'ESPERE QUE C'EST LE DEBUT D'UN ECHANGE FRUCTUEUX :D

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 10 Nov 2009, 08:16

Oui :wink: bisous lumineux :D

Kiwi
Messages : 87
Enregistré le : 17 Mar 2009, 12:39
Localisation : Toulouse

Messagepar Kiwi » 12 Nov 2009, 22:56

Coucou, merci Astya pour cet échange :)
Quelqu'un saurait il ou je pourrais me procurer des "genèse" des sumériens et égyptiens (entre autre) j'ai du mal à trouver. Je cherche beaucoup à savoir comment notre "monde" a commencé et je cherche à comprendre l'origine du mal. Je me dis que si je trouve l'origine je trouverais probablement des solutions. Si quelqu'un a la moindre petite info je suis très intéressée :) Merci beaucoup.

Également je souhaiterais ajouter que l'histoire de Noé et des sumériens ( le début des sumériens ^^ et l'Atlantide se rejoignent: d'après mes recherches, les sumériens avaient des gens qui se sont joint à eux venant de "nulle part" juste vers la mer. Ils semblaient avoir oublié leur passé. Un très bon ami m'as dis que d'après ses recherches, les gens de l'atlante avais été privés de leurs capacités et dispersés en plusieurs groupes après avoir été trop matérialiste (en gros) je ne peux confirmer tout cela, mais ça tient la route et je souhaitais vous le faire partager^^.
Amour- Vie - Vérité - Paix - Spiritualité - Harmonie.

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 13 Nov 2009, 08:51

En effet je suis assez d'accord avec toi. Il est vrai que les sources sont assez difficile a trouver, d'ailleurs si tu en a, je suis preneuse :D

Pour la genese, il y des traductions (plusieurs versions ) d'une legende sumerienne, "Enki et Ninhursag " dans le "mensonge universel" de Jovanovic". Mais ce texte parle de dieux et non d'homme.

Pour la creation de l'homme, je n'ai pas trouvé, sinon il y a Anton Parks qui relate une histoire extraordaire et qui confirme certaines de mes propres theories ( qui ne sont que MA verité). Il s'appuis beaucoup sur les traduction des tablettes sumeriennes.

Mais sinon je n'ai pas trouvé de traduction sur cette genese. Donc si quelqu'un a je prends egalement. :wink:

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 13 Nov 2009, 09:03

Mais ce texte parle de dieux et non d'homme.


Bien souvent, ceux qu'on appelait "Dieux" étaient les premiers hommes, qui n'étaient pas encore coupés complètement de la source et avaient donc des "capacités" que nous pourrions retrouver aujourd'hui, mais que nous avons quelque peu oublié depuis.

DIEU = HOMME

Biz
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

noble
Messages : 362
Enregistré le : 16 Sep 2009, 18:13
Localisation : nord

Messagepar noble » 13 Nov 2009, 19:07

Bonjour tout le monde

Tien j’ai une question : à votre avis il n y a jamais eu deux religions en même temps ?
Ni prophètes d’ailleurs ils se sont tous succédé !
Et bien qu’est ce qui nous prouve que ce n’est pas toujours le même facteur envoyer par le même destinateur, et c’est toujours le même message écrit en langue de destinataires hein ?
Et pour qu’il n ya pas de confusions, à chaque mission il change de nom, une fois moïs, jésus, Mohammed
Et peut être avant c’était Bouddha, mais il lui avait dit, tu leur apprendras le savoir et pour cela tu te demerde c’est pour ça qu’il a trime le pauvre. Pour les autres c’était Gabriel (elle) qui fessais le faxe
Hein bon va savoir !
Aller on va suivre leurs routes puisque c’est toujours la même n’est ce pas .Et comme disais l’autre
Peut importe la religion, la doctrine, la gnose etc.…que vous adoptiez, vous convergez toujours vers le moyeu, comme dans une roue de vélo
Modifié en dernier par noble le 16 Nov 2009, 17:18, modifié 1 fois.

Kiwi
Messages : 87
Enregistré le : 17 Mar 2009, 12:39
Localisation : Toulouse

Messagepar Kiwi » 13 Nov 2009, 23:47

Bien souvent, ceux qu'on appelait "Dieux" étaient les premiers hommes, qui n'étaient pas encore coupés complètement de la source et avaient donc des "capacités" que nous pourrions retrouver aujourd'hui, mais que nous avons quelque peu oublié depuis.

DIEU = HOMME


c'est exactement ce que je pensais !!!!

Si jamais je trouve des infos je les mettrais =D
Amour- Vie - Vérité - Paix - Spiritualité - Harmonie.

timik
Messages : 26
Enregistré le : 14 Nov 2010, 04:28
Localisation : dans la lumière.

Messagepar timik » 29 Jan 2012, 00:33

Bonjour à tous,

Je fait actuellement pas mal de recherche sur les sumériens et suis donc naturellement arrivé sur ce "post".

Une chose m'intrigue quand je lit les légendes sumériennes : Enki, frere de enlil et fils de anu, est en fait le créateur et sauveur de la race humaine...mais est également "lucifer".

Lucifer serai donc en réalité le bien.

Je post deux lien intéressant pour compléter:

http://laveritablenaturedujudaisme.blogspot.com/2011/07/la-sexualite-la-sexualite-est-le-sujet.html

http://zone-51.over-blog.fr/article-36466524.html

http://loveenki.blogspot.com/2011/04/de-la-verite-eternelle-ladversaire.html

Bonne lecture...


Retourner vers « Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité