Intimidateurs

La lutte pour le pouvoir.
Tous les conflits en ce monde proviennent de cette bataille pour l'énergie humaine.
Comment nous la prenons aux autres et comment on nous la prend.
  • Auteur
    Messages
jmlaguiness
Messages : 136
Enregistré le : 31 Mar 2009, 02:11
Localisation : st brieuc

Intimidateurs

Messagepar jmlaguiness » 22 Avr 2009, 03:54

Bon, bah vu qu'on a les plaintifs et les interrogateurs juste avant, je me sens obligé de parler des intimidateurs...

Depuis tout petit, et quasiement jusqu' l'age de 19 ans, j'ai eu peur de mon père. Il ne m'a jamais frappé (enfin, si j'ai pris une ou deux claques mais rien de grave...)

C'est dans sa manière d'être, dans le ton de sa voix, dans son attitude.

J'avais un reflexe de recul quand on avait une "discussion sérieuse" (perçue par moi comme une engueulade, à tort ou à raison, je ne sais pas), et qu'il faisait un mouvement.

J'ai perdu énormément d'énergie comme ça. J'en ressortais cassé, vidé, avec un mal de crane épouvantable...

Le plus dur est que je n'ai jamais vraiment réussi à mettre en place un mécanisme de défence. Je me taisais (tentative d'indifférent ?) et pleurais (tentative de plaintif ?), mais ça n'a jamais marché. Il le disait lui-même, et ça avait le don de l'énerver encore plus, donc de pousser le côté intimidateur encore en avant...

C'est terminé maintenant. Pendant un moment, j'ai fui. Physiquement, pour me mettre en sécurité.

Maintenant, je lui envoie de l'énergie, et même si l'échange reste déséquilibré, elle est donnée consciemment, et ce n'est décidément pas la même chose.

Mais pour les autres intimidateurs, que la victime soit moi ou une autre personne, j'ai tendance à fuir...

On en vient à la question que je voulais poser : y-a t'il une autre façon de réagir ? Une façon d'ouvrir les yeux des gens sur leur mécanisme ?

En fait, cette question est aussi valable pour les autres... J'ai eu le souci avec deux plaintifs dernièrement. Comment leur dire ? Moi, j'ai découvert ça dans un livre, seul, mais personne n'a jamais mis le doigt dessus, alors je ne sais pas comment faire...

Merci de vos réponses...

PS : la vache, ils sont plus longs que d'habitude mes posts ce soir... :)
Quand le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir alors le monde vivra en paix.

Mon Blog : http://jmlaguiness.over-blog.com/

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 22 Avr 2009, 07:39

Bonjour

j'ai connu ça avec ma mère, et aujourd'hui encore, elle garde la même attitude ("tu n'as pas changé depuis tes 16 ans, toujours à contester"...)
j'ai fais des recherches entrepris un psychanalyse, et j'ai mis un mot sur la situation : autoritaire. (en fait c'est la psy qui l'a prononcé), j'ai cherché dans le dico et trouvé "est autoritaire toute personne qui ne supporte pas la contestation".
Alors j'ai fais un travail de régression en quelque sorte et revu tout ce que ma mère me reprochait et décortiqué chaque sujet en me demandant, avait elle raison?
Et je me suis rendu compte qu'en fait, et bine non, notre façon de voir était différente, mais quand on est jeune, l'autorité parentale est toute puissante, notre énergie ne fait pas le poids.
Alors j'ai fait appel au bon sens. "Je n'ai pas tord, alors je n'ai pas à me sentir coupable ou inférieur." "Nous sommes deux adultes maintenant, nous pouvons donc parler d'égal à égal. Ça n'a pas été facile, et pas sans larme, car du coup, pour ma mère, le fait que j'ose la contredire sans sourciller, l'a déstabilisé (pleure, tu est cruelle, et..."
enfin j'étais devenu un monstre, parce que je ne me soumettais plus.
un jour nous avons eu une discussion par mail, et pendant une semaine, j'ai vidé mon coeur. Ca m'a soulagé, depuis ça va mieux.
peut être devrais tu écrire à ton père et lui dire ce que tu ressens. Même si ça ne le change pas (ma mère n'a pas changé), ça soulage, et surtout ça te permets de reconstituer ton énergie.
Par contre, il ne faut pas nourrir de colère, surtout pas. De la compassion, en te disant que toi tu vas "guérir", mais lui.......

bon courage
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Messagepar Marie-Pierre » 22 Avr 2009, 13:54

Je rejoinds Caroline dans tout ce qu'elle a écrit.

Ma mère aussi était dans "les intimidateurs". Enfant j'avais très peur, lorsque sa colère était passée, je commençais à tatons à lui poser des questions sur elle :lol: :lol: :lol:(mon mécanisme vient peut être de là), je voyais bien que petit à petit, elle se détendait, et je pouvais entrer dans sa sphère.

J'ai eu rencontrer des intimidateurs par la suite, mais comme à chaque fois cela me faisait penser à ma mère, j'ai fini ou par tourner les talons, ou par expliquer que je n'appréciais pas que l'on me parle comme ça. Chose que la personne en face a du mal à entendre 8) 8) 8)

Pour moi, je pense que les intimidateurs ont été intimidés, et ils finissent par le reproduire à leur tour. Ils ont certainement plus peur que nous.

Pour la lettre, je pense que c'est une très bonne thérapie, j'en ai écrit une à ma mère avec tout ce que j'avais ressentie, elle faisait 8 pages. Au début, elle m'a simplement répondu "le ridicule ne tu plus", puis un an sans nouvelle.

Mais depuis elle m'appelle à raison de 1 à 2 fois par semaine, elle m'aide dès que je fais un travail sur moi, elle n'utilise pratiquement plus son ancienne façon de parler avec moi, et si certaine fois, ça lui reprend, je lui envoies beaucoup d'amour, je sais que c'est la souffrance et l'ignorance qui l'a font fonctionner comme ça :) :) :)

flo
Messages : 1576
Enregistré le : 08 Juin 2006, 13:02
Localisation : 09 - Ariège

Messagepar flo » 22 Avr 2009, 16:04

Salut !

Bon décidemment, ça fait du bien de pas se sentir seule !! :D
Mon père aussi est un autoritaire, intimidateur, et quand ça ne marche pas, il devient critique...

Pour répondre à ta question, jmlaguiness, Enfant et jusqu'à maintenant en fait, je lui ai toujours tenu tête, jamais voulu m'écraser devant lui comme ma mère et mon frère, qui eux, utilisaient la tactique de l'indifférent, ou fuyaient dés qu'il y avait une scène. Et moi, toujours là à répondre, à discuter, à négocier avec mon père, petite guerrière quoi... (intimidatrice ??) jusqu'à maintenant. J'essayais de lui démontrer qu'on peut être tolérant, que les gens sont différents...
Une énième grosse dispute avec lui et j'ai compris que je n'avais surement pas la bonne tactique, puisqu'à chaque fois, j'en ressort vidée, culpabilisée ect... et que ça ne marche jamais, puisqu'il reste sur ses positions... et moi aussi !!! :lol:

Donc remise en question, j'ai réalisé qu'il ne fallait pas entrer dans son mécanisme. Le pb est que ces parents là ne nous voient pas grandir et nous considèrent tjs comme des enfants (c'est ce qu'il ressort de vos différents posts).

Mais je pense que nous avons aussi notre part de responsabilité dans la relation, à savoir notre propre comportement, nos propres attentes par rapport à nos parents.

Nous avons surement intégré tout un passé familial qui se répète, nos pères ou mères étaient comme ça, mais leurs parents avant eux ect...
Et là, c'est à nous de dire stop à cette répétition, si nous voulons nous libérer et en libèrer nos enfants (ou futurs enfants), sinon, ça se reproduira encore et encore... tout un karma familial à purger... et je pense que nous en sommes capables, nous ici sur le forum, puisque nous avons compris et pris conscience de ça et de notre pouvoir créateur.

Non, nous ne sommes pas coupables, oui nous sommes différents de nos parents, oui, nous acceptons que nos parents soient ce qu'ils sont, avec leurs forces et leurs faiblesses, et oui, nous nous acceptons tels que nous sommes !!

Je pense que le premier travail est à faire sur nous (évacuer tout l'émotionnel), ensuite, si nous changeons, la relation changera aussi, mais eux ne changeront que s'ils le souhaitent et que s'ils sont prêts... mais le travail que nous faisons avec nous même les aide (mes rêves me l'ont confirmé).

Pour l'instant, avec les intimidateurs, j'en suis venue à la conclusion que lorsqu'ils rentrent dans ces mécanismes, il faut mettre fin à la rencontre, c'est à dire leur dire que l'on ne veut pas entrer en conflit avec eux, que leur réaction ne nous convient pas et que l'on reviendra les voir quand ils seront calmés.

Si ça marche, tant mieux, si ça marche pas, tant pis !! :wink:

Si d'autres ont des solutions.... merci de partager !!
Sois le changement que tu veux voir dans ce monde.

jmlaguiness
Messages : 136
Enregistré le : 31 Mar 2009, 02:11
Localisation : st brieuc

Messagepar jmlaguiness » 22 Avr 2009, 18:18

Merci de vos réponses. C'est vrai que je me sens moin seul...

Waou, Flo, c'est exactement ce que je me suis dit. Nous sommes enfermés dans un schéma depuis des génération, mais je pense que le moment est venu d'en sortir, de briser le cercle vicieu...
Quand le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir alors le monde vivra en paix.



Mon Blog : http://jmlaguiness.over-blog.com/

seb

Messagepar seb » 22 Avr 2009, 22:52

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:06, modifié 1 fois.

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 23 Avr 2009, 07:17

mes parents ont aujourd'hui 75 ans, et je ne les vois plus comme mes "supérieurs" quelques part, mais comme deux petits vieux qu'il faut protéger, surveiller, et entourer d'amour, car ils ne resteront pas éternellement près de moi.
Enterrer sa rancune, et s'ouvrir à la compassion, c'est ce à quoi nous devrions arriver, même si nos parents eux ne changent pas, et même parfois empireNT dans leur comportement en vieillissant
Lorsque je regarde mes parents (ou les personnes âgées de mon entourage), je me dis simplement, comment faire pour éviter de tomber dans le "piège" et au moment ou on "décrépi", au contraire faire comme le bon vin, et essayer de s'améliorer?
pas facile, je verrai au moment voulu, mais c'est un combat qui commence aujourd'hui, en se remettant au cause tout le temps et non pas en jugeant les autres, mais en tirant leçon de leurs erreur et des nôtres.
Et ce n'est pas facile.
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

jmlaguiness
Messages : 136
Enregistré le : 31 Mar 2009, 02:11
Localisation : st brieuc

Messagepar jmlaguiness » 23 Avr 2009, 14:13

Tout à fait d'accord seb. Rien n'est figé. Je pense que tout le monde a utilisé tous les mécanisme. Mais certaines personnes ont une tndance plus plaintive, ou plus interrogatrice... C'est simplement pour savoir comment réagir que j'utilise ces mots. Je ne les; mets pas dans des cases !!! J'ai moi-même horreur de ça, depuis tout petit...

Je suis désolé si on ne s'est pas compris...

Namasté à tous.
Quand le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir alors le monde vivra en paix.



Mon Blog : http://jmlaguiness.over-blog.com/

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 23 Avr 2009, 14:18

Personne n'aime être enfermé dans des cases, cependant, les études poussées en matière de psy..., physio psy... etc... nous mets systématiquement dans une case.
Nous appartenons tous à un schéma de pensée.
L'originalité? il faudrait être sur que notre manière etre et de vivre est unique.
Je ne connais personne qui vive vraiment différamment du reste du monde. Nous copions tous quelqu'un.
Et puis, est ce vraiment grave de faire partie d'une "catégorie". Ça peut aussi être rassurant.
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

jmlaguiness
Messages : 136
Enregistré le : 31 Mar 2009, 02:11
Localisation : st brieuc

Messagepar jmlaguiness » 23 Avr 2009, 14:49

Pas d'accord Caroline. Oui, ça peut être rassurant de faire partie du troupeau, mais personellement, je ne le suporte pas...

http://jmlaguiness.over-blog.com/article-29801635.html
Quand le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir alors le monde vivra en paix.



Mon Blog : http://jmlaguiness.over-blog.com/

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 23 Avr 2009, 16:08

Je trouve beaucoup de violence dans ta réponse.
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

jmlaguiness
Messages : 136
Enregistré le : 31 Mar 2009, 02:11
Localisation : st brieuc

Messagepar jmlaguiness » 23 Avr 2009, 18:08

Tu as raison Caroline. Mais ce texte date un peu, j'étais jeune encore, ma vision de l'époque a des points communs avec celle d'aujourd'hui, mais elle a un peu évolué.

Evidemment, je n'en veux aucunement à ceux qui se laissent "formater", et je suis désolé si c'est ce qui transparait dans mes mots.

Ce que je n'aime pas, c'est que beaucoup de personnes considèrent que c'est la seule solution, qu'on ne peut pas vivre à l'écard...

La violence, aujourd'hui, je pense l'avoir dépassée... Je fais désormais les choses en douceur...

Si je me suis appelé colère durant longtemps, je suis désormais sérénité...

Namasté.
Quand le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir alors le monde vivra en paix.



Mon Blog : http://jmlaguiness.over-blog.com/

kalinda
Messages : 958
Enregistré le : 04 Mai 2007, 00:25
Localisation : canada quebec

Messagepar kalinda » 23 Avr 2009, 18:34

j ai lue ce que vous avez dit
je partage ceci
mon pere etait une personne qui avait beaucoup de vecu en lui
des evenements majeurs qui l ont marque autant dans ses sentiments
dans ses emotions un jour il a raconte sa vie anous ses enfants
pour comprendre ses attitudes parfois bonnes et mauvaises
envers nous ses enfants
ce qui n empechait pas un probleme d etre
il avait honte parfois de ne pas etre capable de s accomplir
et en meme temps il donnait beaucoup
mais ne savait pas toujours bien se communiquer
le jour de son deces malgre nos disputes malgre nos differents
je l aimait de tout mon coeur souvent je lui disait je te pardonne
il pleurait a chaque fois ca donne rien le ressentiment
ca donne rien de garder de la colere envers quelqu un
j ai dit a ma famille ce qui s est passe devrait plutot nous grandir
faire voir en nous ce que cela a parfois fais et cheminer la dessus
parfois montrer ca bouscule les autres mais avec de la patience
de l amour du pardon ca fais une plus belle echange avec tous et toutes
j ai remarquee que chaque fois que j etais pour etre en relation
amoureuse avec un autre etre ce que cela touchait en moi
et je remercie mon pere pour cela
ca fais ressentir ou vraiment ou l on est rendue
je parle pour moi en ce moment
et je crois vraiment que les temps ci est fais de grand cadeau de vie
vous vous souvenez de ce que j avais vecue au sein de l ecole
et bien sourire il y a du nouveau et ca va aider les enfants
la commission scolaire a une ouverture ils y a des gens la
qui sont vraiment bien et comprennent disons qui ont captes
une certaine energie sourire
je crois vraiment parfois il faut travaillee sans etre physique
sourire certains certaines comprendront

flo
Messages : 1576
Enregistré le : 08 Juin 2006, 13:02
Localisation : 09 - Ariège

Messagepar flo » 23 Avr 2009, 20:04

Contente pour toi Kalinda, j'ai lu ton autre post, et on dirait que les choses se débloquent enfin sur ton chemin :D

Bisous.
Sois le changement que tu veux voir dans ce monde.

manou
Messages : 3941
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

...

Messagepar manou » 24 Avr 2009, 03:28

je lis tardivment au milieu du "printemps de Bourges"....
:oops: :wink:
je reviendrais...
mais une idée pour toi m'est venue Mr Laguiness :wink: :lol:
aller voir ce qui est écrit sur "l'analuse transgénérationnelle " (ou psy...) ??? :idea: :?:
bises lumineuses
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)


Retourner vers « 4ème révélation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité