Interrogatrice

La lutte pour le pouvoir.
Tous les conflits en ce monde proviennent de cette bataille pour l'énergie humaine.
Comment nous la prenons aux autres et comment on nous la prend.
  • Auteur
    Messages
Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Interrogatrice

Messagepar Marie-Pierre » 21 Avr 2009, 22:37

J'ai mis le nom sur mon système de pouvoir face aux autres : je suis dans les interrogateurs.

Je ne savais pas que je leur prenais de l'énergie, à ce moment là, mais ce mécanisme ne commence qu'en face d'un indifférent.

Je ne crois pas, quoi que je n'en suis plus si sûre :cry: que j'utilise ce mécanisme si je ne me sens pas en danger.

Je peux dire que ma vie est plus ou moins basé sur ça, surtout dans le rapport aux hommes, ce qui a développé ma capacité à rêver 8) au moins une chose positive.

Dans ma dernière relation amoureuse, c'est que j'ai vu de plus flagrant et qui m'a paniqué le plus. Plus il était indifférent plus je devenais interrogatrice. Capacité qui lui tappait sur le système. Un jour il m'a même demandé si j'étais de la gestapo. Dur dur pour moi qui ai des racines juives. Je me demande parfois, si il ne le prenait pas comme un jeu.

Mais plus je rentrais dans ce mécanisme, plus j'étais épuisée et perdue.

Lorsque je l'ai quitté, ce jeu du chat et de la souris m'épuisait trop.

Je suis passée un moment dans l'indifférence, (qui je dois dire n'est pas du tout mon truc, parcequ'il est très difficile pour moi d'être indifférente.

Je pensais que depuis 2 ans tout ça c'était fini, avec les copines plus de problème, mais je me rends compte dernièrement, que mon mécanisme est loin d'être parti, lorsque je suis en face d'un homme indifférent :cry: :cry: :cry:

J'ai pourtant bien compris que face à un indifférent, rien à faire sinon tourner les talons. Mais au niveau de la pensée, c'est tout autre chose, mon cerveau se met en ébullition, la prison est en moi. :cry: :cry: :cry:

Est-ce que quelqu'un a été ou est interrogateur, et comment avez-vous fait pour enlever ce mécanisme ?

astya
Messages : 596
Enregistré le : 13 Fév 2009, 16:14
Localisation : Reims
Contact :

Messagepar astya » 21 Avr 2009, 23:56

Alors la, je ne sais comment t'aider. Mais est-ce que le fait de metre le doit dessus ne t''aide pas deja ? Et en fait tu l'a utilisé en mecanisme de defense contre un interogateur si j'ai bien compris ? dans ce cas essais de ne pas entrer dans leur jeux, va t'en tout simplement ... enfin ce n'est qu'une idée, et vois si tu utilise ce mecanisme autrement ?

gégé
Messages : 2930
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 22 Avr 2009, 00:06

un mécanisme de domination est fait pour piquer de l'énergie et est aussi construit sur des peurs.
Attends, un mec qui dit rien, qui est indifférent à tout, c'est pas normal, donc je me, non, je LUI pose des questions, pour qu'il réponde, et ne soit plus indifférent.
Ah mais zut, c'est con comme système car lui me pique de l'énergie en étant indifférent et plus je lui pose des questions, plus il est indifférent, et plus .../... plus .../... sans fin.
Donc il faut absolument trouver autre chose ! Je sais que c'est dur pour un interrogateur d'écouter les autres sans questionner toujours. Un petit "truc" énormissime au niveau efficacité et simplicité, c'est de prendre le temps d'une grande inspiration et d'une expiration AVANT de répondre à ce que l'autre vient de dire.
Essayez vous verrez.
Et un indifférent à qui l'on ne pose plus de question n'a pas besoin d'utiliser son mécanisme.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.

gégé

Stonelolo
Messages : 252
Enregistré le : 27 Mai 2008, 16:12
Localisation : Bretagne

Messagepar Stonelolo » 22 Avr 2009, 11:54

:lol: Gégé, ya un ptit pb dans ta démo... :)

quand tu poses des questions pour "faire parler" l'indifférent, c'est toi qui lui donne de l'énergie... Ca sert à ça, le méchanisme de l'indifférent ;).

L'interrogateur ne pique de l'énergie que dans une certaines phase : celle où il commence à avoir des réponses, qu'il peut utiliser pour mettre à nu la personne en face de lui...

Donc face à un indifférent qui ne flanche pas, l'interrogateur s'épuise... :)

Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas poser de questions, mais il faut lui en poser juste une seule : pourquoi est-il indifférent.

flo
Messages : 1576
Enregistré le : 08 Juin 2006, 13:02
Localisation : 09 - Ariège

Messagepar flo » 22 Avr 2009, 13:38

hé he ! les amis....
alors je pense que parfois je suis une interrogatrice aussi (je crois que mes deux mécanismes préférés étaient la victime et l'interrogatrice!!).

Donc, comment faire pour se débarasser du mécanisme ?
Comme l'a dit Gégé, ce mécanisme est basé sur la peur (peur que l'autre t'échappe, puisque tu ne sais rien de lui et donc que tu ne peux pas le contrôler, que tu ne peux pas contrôler sa vie ni ses sentiments).
Besoin aussi, je pense, de complétude, puisque tu ne te sens pas "complet" et que tu as besoin de te retrouver dans l'autre.
Non acceptation aussi de ce qui est, de l'autre, avec son besoin peut être, de ne pas se dévoiler, de se protéger...
Accepter les choses telles qu'elles sont, les gens tels qu'ils sont, et te réaliser, toi, trouver ta "complétude".

Quand tu as compris ça, tu peux changer d'attitude, abandonner cette envie de vouloir tout savoir de lui, ne plus vouloir le contrôler, te centrer sur toi et ta complétude... et ensuite partager avec lui, s'il le veut bien.

Le laisser lui responsable de ces actes, et toi, être responsable des tiens, ni plus ni moins.

Et si lui a des mécanismes de défense (indifférence : c'est son pb, pas le tien), à lui d'abandonner ce mécanisme. Sinon, c'est lui qui va y perdre dans l'échange qu'il n'aura pas, puisqu'il se ferme.... et s'il ne change pas et si ça ne te convient pas, à quoi bon continuer cette relation ?

Tout cela est assez nouveau pour moi car j'ai pris conscience récemment de certaines choses, donc je ne sais pas si mon message aura été trés clair.... enfin, j'espère !! :wink:

Bonne continuation, petites lumières !! :D
Sois le changement que tu veux voir dans ce monde.

Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Messagepar Marie-Pierre » 22 Avr 2009, 13:40

Non astya moi je serai plutôt chez "les interrogateurs".

En fait en me couchant hier soir, une idée m'est venue, je cherche en tant qu'interrogateur (à lui donner au début de l'energie) il ou elle ne s'exprime pas, donc pas normal.

Mais lorsque j'ai ce mécanisme qui se met en route, c'est toujours en face de quelqu'un qui lui est indifférent à la base.

Donc, si je m'interesse à une personne, parce qu'elle ne parle pas, au début, il n'y a rien à redire, cela peut être un moyen de rentrer en matière.

Mon mécanisme et mon mal être se mettent en route, après plusieurs questions posées, donc, je pense que là, je suis face à une personne qui veut que l'on s'interesse à lui, et a compris aussi mon mécanisme, donc au lieu de "s'épuiser", il va attendre

Il y a aussi ce problème de vouloir aussi toujours changer l'autre, mais si je comprends que je ne peux changer personne, alors je vais quitter ce mécanisme d'interrogateur, et tout simplement tourner les talons.

Je ne sais pas si je suis bien claire, mais dans mon esprit ça a l'air de bien s'enclencher :wink:

Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Messagepar Marie-Pierre » 22 Avr 2009, 13:59

merci beaucoup flo :lol: :lol: :lol:

Maintenant, je comprends que je suis sur la bonne voie, la mienne.

Tu as été très claire :D

gégé
Messages : 2930
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 22 Avr 2009, 19:53

Stonelolo, tu dis la même chose que moi :

Ah mais zut, c'est con comme système car lui me pique de l'énergie en étant indifférent et plus je lui pose des questions, plus il est indifférent, et plus .../... plus .../... sans fin.


:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.



gégé

seb

Messagepar seb » 22 Avr 2009, 23:03

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:06, modifié 1 fois.

Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Messagepar Marie-Pierre » 22 Avr 2009, 23:39

Poser des questions à un individu n'est pas un problème.

Là où ça devient un problème, c'est quand cela rentre dans un mécanisme de contrôle de l'autre.

Je suis quelqu'un de spontané et on me demande de changer, je ne le ferai pas, parceque je n'en ressens que du plaisir.

Je suis quelqu'un de contemplative, on m'a demanandé de changer, je ne le ferai pas parceque cela m'apporte que du bonheur.

Je suis quelqu'un qui aime parler et qui pose en général des questions parceque je m'interesse à l'autre, on ne m'a pas demandé de changer et heureusement parceque c'est le moyen que j'ai et que j'aime pour communiquer.

Je suis quelqu'un qui en couple, dès que j'ai ressenti négatif pose une question, on ne m'a pas demandé de changer, parceque c'est peut être la bonne question.

Je suis quelqu'un qui n'écoute pas ses ressentis en couple et je finis par poser des tonnes de questions, pour percer à jour le mensonge de l'autre, on m'a demandé de changer, oui là je vais changer, parceque cela m'épuise, mais je changerai d'une seule façon, j'entendrai l'autre à la première question et si cela ne me convient pas je partirai

seb

Messagepar seb » 23 Avr 2009, 00:50

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:04, modifié 1 fois.

Marie-Pierre
Messages : 604
Enregistré le : 08 Jan 2007, 12:09
Localisation : bayonne
Contact :

Messagepar Marie-Pierre » 23 Avr 2009, 12:20

Oui, c'est certainement vrai, on se pose souvent trop de question, certaines fois les pensées telles que :

- oui mais si.... et le pourquoi... et le comment.... le je ne sais pas.... puis le mais quand même... puis ce tourbillon sans fin où tu as l'impression que ton cerveau va rentrer en éruption tellement ça chauffe; comme un cercle sans fin, n'est peut être pas bon, mais sans questionnement sur nous-mêmes, je ne sais pas si nous aurions évolué.

Après, il est vrai que le silence est bon, et nous apaise un moment..... mais dans cet état, j'ai plus souvent l'impression de toucher, un voyage de non-retour qui me ferait disparaître et ne plus être, ce qui pour moi est le but ultime, mais qui me fait encore peur.

Bon, j'arrête mon délire, je ne sais même pas si j'explique bien ce que je ressens par rapport à ça. :cry: :cry: :cry:

Peut-être est-ce tout simplement la peur du vide, la peur de mourir, de mourir à soi, pour être le nous.... donc plus d'individualité, juste le firmament, et cette peur de ne plus être par soi-même pour nous oublier totalement, fait que nous nous posons éternellement des questions, car en ne nous posons pas ces questions, l'existence n'aurait plus de but en elle-même.

:idea: :idea: :idea:

Bon, j'arrête de me triturer le cerveau. :wink:


Retourner vers « 4ème révélation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité