La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Chaque mois ou quinzaine, un petit texte tiré de La Prophétie des Andes vous sera proposé comme sujet d’étude.
Ces discutions ont un seul et unique but: Approfondir et mieux comprendre la vision de James Redfield pour en faire un outil de travail sur soi, afin de le pratiquer dans notre vie de tous les jours quelque soit la situation où nous évoluons!
Cela ne remplace en aucun cas les ateliers de groupe, mais peut être un complément, et donner la possibilité, pour ceux qui ne peuvent se regrouper, d’avoir un sujet de travail!

  • Auteur
    Messages
Diane
Messages : 187
Enregistré le : 24 Juin 2013, 14:34
Localisation : Dans la montagne au Sud Est

La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar Diane » 21 Nov 2017, 22:41

Je pensais à lui tantôt et voilà que je retrouve ce qui suit que j'avais mis sur un forum il y a bien longtemps déjà

"Samedi 21 novembre, 18h30. La nuit tombe sur l'océan atlantique. Au sein du 4ème symposium international de Biarritz, un événement caritatif organisé par l’Oeuvre Ithurria, la journée a été dense pour tout le monde. James Redfield est fatigué. Cet après-midi, l'auteur américain a donné conférence, signé des livres, discuté avec ses lecteurs. Répondre à une interview ne le tente pas. « 20 minutes », négocie-t-il. 40 minutes plus tard, nous y sommes encore, absorbés par l'énergie propre à certaines rencontres. Né en 1950 en Alabama, James Redfield a étudié la sociologie et les philosophies orientales avant de devenir psychothérapeute, auprès notamment d’adolescents maltraités. Paru en 1993, sa Prophétie des Andes est un roman initiatique, fondé sur la quête en 9 étapes du sens de l’existence. Ont suivi La dixième prophétie, Le secret de Shambala, La douzième prophétie... Ce soir-là, discuter avec lui de la magie de la vie valait bien un coucher de soleil.

La prophétie des Andes met en lumière la notion de synchronicité. Comment est-elle entrée dans votre vie ?

J. R. : Lors de ma formation de psychothérapeute, j’ai été marqué par la pensée de Carl Jung, inventeur du concept de synchronicité. Moi qui m’intéressais à la spiritualité, j’ai réalisé que les synchronicités étaient la voix de l’esprit. Qu’il y avait une guidance à l’œuvre dans le monde, et que nous pouvions la découvrir. Certains événements que nous croyons dus au hasard ont un sens plus profond. L’intuition nous pousse à nous rendre à tel endroit, à dire ou faire telle chose. Là, des synchronicités se produisent, comme pour valider notre intuition. Bien sûr, il ne faut pas voir des signes du destin à tous les coins de rue ! Il y a synchronicité quand l’événement résonne en nous, quand il prend une signification dans notre vie, quand nous sentons qu’il nous met sur un chemin qui ouvre le champ de notre existence.

Un exemple personnel à partager ?

J. R. : J’étais parti dans l’Arizona travailler sur La prophétie des Andes. Je n’arrivais plus à écrire, j’étais en panne d’inspiration. J’avais posé mes bagages à Sedona, un lieu réputé pour ses vortex d’énergie. Un jour, un corbeau est sorti du canyon près duquel je me trouvais, s’est mis à tournoyer au-dessus de ma tête, puis est reparti d’où il venait. J’ai replongé dans mes notes. Peu après, un autre corbeau est sorti du canyon pour voler juste au-dessus de moi et retourner dans le canyon. Intrigué, je suis allé voir. J’ai aperçu une espèce d’arbre de la Bodhi. J’ai décidé de marcher jusqu’à lui. Là, j’ai senti une puissance. Quelque chose s’est ouvert ; à ce moment, à cet endroit, toute la suite du livre m’est venue. Si je n’avais pas été sensible à la signification possible de ces visites de corbeaux, je serais passé à côté. Les synchronicités émergent dans ma vie dans des termes très pratiques, en solutions à des problèmes.

La spiritualité vous a-t-elle toujours intéressé ?

J. R. : Enfant, je me posais beaucoup de questions. Pourquoi sommes-nous là ? Pourquoi la vie est-elle parfois si dure ? Pour atteindre sa plénitude, l’humanité n’aurait-elle pas encore un secret à découvrir ? J’ai grandi dans le sud des Etats-Unis, au moment de la lutte pour les droits civiques, dans une famille chrétienne. Mon milieu m’a permis de développer une conscience sociale, mais les réponses apportées par la religion et la philosophie me semblaient trop incomplètes, trop abstraites. J’étais à la recherche d’une vérité plus simple, plus claire et plus concrète, dont je pourrais faire personnellement l’expérience. Mes interrogations exaspéraient mon entourage ; ils ont été heureux de me voir partir à l’université ! J’ai exploré plusieurs voies spirituelles, jusqu’à réaliser que toutes parlaient de la même expérience, et que toutes avaient à apprendre les unes des autres, pour élargir leur compréhension de l’existence.

Comment expliquez-vous le succès de La prophétie des Andes ?

J. R. : A 21 ans, j’ai eu la vision d’un livre qui affecterait positivement le monde et traverserait les cultures. J’ai très vite mis ce rêve éveillé de côté – je n’avais jamais rien écrit et surtout, je n’avais rien à apporter ! Mais je n’ai pas oublié. Puis les synchronicités ont commencé à me pousser vers la thérapie, puis vers l’écriture. « Wouah, ai-je pensé, c’est en train d’arriver. » A partir de là, je me suis mis à poursuivre quelque chose, une image derrière la tête. Je n’en mesurais pas la portée, mais je savais qu’il fallait que je le fasse. Combien de fois pourtant ai-je jeté le manuscrit ! Je me disais que ça n’avait aucun sens, que je n’étais pas écrivain, mais le souvenir de la vision m’incitait à poursuivre. Alors j’ai travaillé, travaillé… La prophétie des Andes s’est diffusée très rapidement, sans publicité, juste par bouche-à-oreille. Beaucoup de gens disent que ce livre capture une sensation dont ils ont fait l’expérience. Je n’en revendique pas le mérite : l’histoire et les mots que j’ai utilisés sont le fruit d’une perception intuitive ; ils m’ont été dictés par plus vaste que moi. Un livre est empreint de l’énergie qui l’a engendré. Pour les suivants, j’ai tâché de suivre la même guidance, et de m’inscrire toujours dans l’idée de donner.

En quoi le lien a l’autre est-il si important ?

J. R. : Il est possible de faire par soi-même l’expérience d’une expansion d’énergie et de conscience, mais le challenge est de la faire vivre au quotidien. Donner est l’une des clés. Du temps, de l’énergie, de l’argent, une écoute… Quoi que ce soit qui puisse aider les autres. Je ne parle pas de donner par devoir, ni de se sacrifier ou de faire tout à la place des autres, mais de laisser libre cours à cet élan du cœur, à cette sensation de disposer de quelque chose dont quelqu’un a besoin. Cette inspiration à donner est une source d’énergie et de bien-être ; c’est le moteur qui nous soutient. Lorsque j’ai besoin de me reconnecter, je sors et je vais parler aux gens, ou je pars marcher dans les bois. La nature a aussi le pouvoir de me relier à ma source intérieure.

Quelle expérience ordinaire vous semble la plus extraordinaire ?

J. R. : La couleur. Se balader et remarquer la beauté de notre environnement est une forme d’ouverture de conscience. La capacité à percevoir pleinement toutes les couleurs du monde se cultive. C’est une évolution spirituelle, une vision éveillée de l’ordinaire. Au départ, il faut en poser l’intention. Puis, petit à petit, quelque chose de plus grand nous envahit. Quel que soit le nom que nous lui donnons, l’important est de faire l’expérience de ce divin en nous. Cette présence est là ; nous la laissons marcher à nos côtés, nous en prenons soin quand nous entrons dans une pièce. Cette attention nous porte, et aide aussi les autres à se tourner vers la présence.

Etes-vous optimiste pour le monde ?

J. R. : Nos sociétés doivent avancer vers un équilibre entre leurs forces yin et yang, l’action et la réception, la force créatrice et l’ouverture du cœur. Le temps que nous mettrons à parvenir à un monde meilleur et plus spirituel dépend de nos choix personnels à rechercher cette expérience et à la cultiver dans nos vies. L’éveil et la réforme ne peuvent avoir lieu que sous la forme d’une contagion. Ce n’est pas un mouvement, c’est un métamorphose individuelle, partagée par de plus en plus de gens. "

(source : https://www.inrees.com/articles/Confide ... -Redfield/)

gégé
Messages : 2924
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar gégé » 21 Nov 2017, 23:04

Je me souviens de ce symposium, j'étais à Biarritz pour voir James Redfield.

Dommage que les organisateurs ne nous aient pas laissé plus de temps pour discuter avec lui.
J'avais été très frustré à l'époque, malgré la photo prise avec lui.
Image
Et la lettre que je lui avais faite et donnée en mains propres n'a été suivie d'aucun retour.

:D :D :D
Que la force soit avec vous.

gégé

Diane
Messages : 187
Enregistré le : 24 Juin 2013, 14:34
Localisation : Dans la montagne au Sud Est

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar Diane » 22 Nov 2017, 09:39

Merci pour la photo Gégé, cela me permet de te connaître.
Aucun retour dis-tu ? ce n'est pas à son honneur. Cela ternit un peu l'image que j'avais de lui d'après ses écrits. J'ose espérer un oubli de sa part....

gégé
Messages : 2924
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar gégé » 22 Nov 2017, 12:12

C'est sans importance.
Seul mon égo a été un peu froissé, mais depuis il a encore perdu de son pouvoir, donc tout va bien :wink:

:D :D :D
Que la force soit avec vous.



gégé

manou
Messages : 3915
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar manou » 13 Déc 2017, 12:43

Bonjour les amis

j'ai eu l'occasion de rencontrer, et d'aller au devant de personnes connues dans ces domaines, avec tout l'enthousiasme qui peut, qui pouvait me caractériser... :roll: :wink:
et ma naïveté un peu sans ego... Je ne citerai personne... :D
- Certaines m'ont déçue voire blessée
- d'autres .... BOF ! au point que je me suis posé des tas de questions à leur sujet
pour ces 2 catégories en me disant que EGO et pouvoir de l’Argent étaient peut être leur moteur...

- et puis certains m'ont paru justes, empathiques, lumineux, vrais et respectueux....
:?: :idea: Magie du moment, ? mêmes vibrations temporaires ?

Désormais, je parle, j'interviens, je rencontre si je "sens" cela du plus profond de moi-même et après je laisse filer.... IL EN RESTERA QUELQUE CHOSE là où cela doit être...
Nous prenons des leçons, qui que nous soyons, des autres et elles viendront à point puisque le temps n'existe pas au sens où nous le décrivons communément, et puisque'il n'y a pas de hasard :) et même REDFIELD est dans ce champ... :roll: :lol:

JE VOUS ENVOIE DE GROSSES BISES LUMINEUSES
SI Heureuse de cheminer tranquillement en votre compagnie... "phares" de ma vie aussi :D <3
Manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

Diane
Messages : 187
Enregistré le : 24 Juin 2013, 14:34
Localisation : Dans la montagne au Sud Est

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar Diane » 14 Déc 2017, 10:26

Bonjour Manou,
je n'interviens pas souvent en réponse à tes écrits, mais sache que je les apprécie beaucoup, j'aime ta façon de t'exprimer ainsi que les propos que tu tiens.
Au sujet d'ici, je suis entièrement de ton avis, une petite graine semée en passant, comme ça et sans insister fait souvent un long chemin dans l'obscurité d'une conscience avant de surgir et de se développer au grand jour.

Mon premier contact avec la Prophétie, s'est passée dans une librairie où, flânant à la recherche de quelque chose de "bien" à lire, un employé m'a dit "prenez celui-ci vous ne serez pas déçue" en me tendant un livre de poche petit et rouge. Je lui ai fait confiance d'instinct, et je ne l'ai jamais regretté. Ma fille qui était avec moi l'a acheté aussi et cela nous a valu bien des conversations passionnantes, et souvent un retournement profond.

La "vie des Maîtres" aussi nous a beaucoup touchées, ce sont des livres que l'on lit et relit sans jamais se lasser tant ils sont profonds.

Belle, lumineuse et douce journée à tous.

Diane

gégé
Messages : 2924
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar gégé » 14 Déc 2017, 10:46

Salut Diane :wink:

Je suis tout à fait d'accord avec toi au sujet de Mamynou :lol: , une belle âme qui a beaucoup participé au forum et qui participe encore.
Grand MERCI à elle :idea:

Et encore en accord avec les synchronicités qui mettent sur notre chemin les livres, les gens, les situations nécessaires à notre évolution.
Après, on prend ou on ne prend pas, selon les circonstances de la vie du moment, et souvent ça se représente à nous plus tard.
Être ouvert(e) et réceptif(ve) est donc une belle clé à avoir en soi :wink:

Excellentes fêtes, dans la joie et la bonne humeur, avec les gens que tu aimes.

:D :D :D
Que la force soit avec vous.



gégé

manou
Messages : 3915
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar manou » 15 Déc 2017, 10:13

merci merci les z'amis :oops:
après un long chemin difficile, j'essaie d'être mesurée et de garder les conseils entendus, lus, les explications gérées, digérées et incorporées :D
ma rencontre avec la Prophétie et REDFIELD s'est faite chez SAURAMPS à Montpellier en décembre 2005, je venais dans l'année de croiser le chemin d'EDL envoyés indirectement par mon excellente amie médium (inconnue des médias), via la recherche d'une excellente autre amie.... en cherchant des infos et réponses aussi, j'ai croisé le chemin de Gégé lui même en chemin et créateur à ce moment du site sur lequel nous échangeons depuis. LE site qui a fait le lien s'appelait "globe trotteurs", je me souviens ... tout un programme synchronistique n'est ce pas Gégé. 2006 j'ai pris la décision de le rencontrer avant de m'engager plus sur le site, de la magie a opéré. 3 mois plus tard le "destin" m'envoyait sur ses traces en Polynésie :roll: où des choses magiques ont continué à se produire... me sauvant et m'apportant des sortes d'infos et certitudes mesurées.
"La vie est belle" disait entre autres d'Ormesson.... et JUNG avec son travail sur la synchro était déjà dans mon cartable....
Enfant , collégienne je lisais des Contes et Légendes... Je suis encore une enfant :roll: :wink: :lol:
Merci à vous aussi d'être toujours là.
BISES SCINTILLANTES DE NOËL :idea:
MANOU
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

Diane
Messages : 187
Enregistré le : 24 Juin 2013, 14:34
Localisation : Dans la montagne au Sud Est

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar Diane » 15 Déc 2017, 15:13

Coucou Manou,

Je crois bien que la Prophétie m'est tombée dans les mains à peu près la même année si mes souvenirs sont bons.
Je vais avoir 84 ans dans à peu près trois semaines, et j'aime toujours autant les contes, légendes et récits magiques d'où qu'ils viennent, dernièrement c'étaient les légendes slaves, trouvées sur le Net. La page a disparu remplacée par autre chose, je viens de le découvrir, c'est dommage mais je pense que c'est la même personne qui a simplement élargi son horizon, mais adieu les légendes.

Je ne sais plus exactement quelle année je me suis inscrite ici, justement attirée par la Prophétie des Andes, mais j'ai eu l'impression d'arriver un peu tard. Qu'importe je suis restée tant l'ambiance me plaît.

Douce journée à Vous

Diane

gégé
Messages : 2924
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar gégé » 17 Déc 2017, 11:20

Et tu as bien fait de rester avec nous Diane :wink:
Et surtout de rester jeune dans ta tête :!:

Je te souhaite le meilleur, dans tous les domaines de ta vie.

:D :D :D
Que la force soit avec vous.



gégé

Diane
Messages : 187
Enregistré le : 24 Juin 2013, 14:34
Localisation : Dans la montagne au Sud Est

Re: La prophétie des Andes : Confidences de James Redfield

Messagepar Diane » 17 Déc 2017, 11:57

Merci Gégé, tes paroles me vont droit au cœur elles me font tout chaud dedans.
heureusement je reste jeune dans mon cœur et dans ma tête sans difficulté, mais aussi physiquement car je m'entretiens bien. Un médecin ami m'a dit à plusieurs reprises " je voudrais bien avoir ta forme au même âge" cela fait plaisir.
Manou disait qu'elle s'était arrêtée à l'âge de 40 ans, moi j'essaie de rester à 60, ce n'est déjà pas si mal... :wink:

Douce journée à toi Gégé


Retourner vers « Un thème, un sujet à traiter. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité