Votre avis

Certain(e)s parmi nous ont des qualités d'écriture qu'il serait dommage de ne pas partager ! ... Vos poèmes sont donc les bienvenus et nous amèneront une dose de créativité ......... qui nous fera rêver.
  • Auteur
    Messages
Rahstamégus
Messages : 7
Enregistré le : 07 Sep 2010, 14:23
Localisation : Lille

Votre avis

Messagepar Rahstamégus » 09 Sep 2010, 16:00

Bonjour,
je débarque sur ce site un peu par hasard et j'avoue ne pas avoir encore tout intégré... Je suis là à cause d'un texte que j'ai écrit et que j'ai eu l'occasion de faire lire à un ami. Ce dernier m'a dit que mes écrits se rapprochaient fortement d'un livre qu'il a lu "La prophétie des Andes". D'où ma présence ici après quelques recherches sur internet. Je suis assez intrigué de savoir en quoi ce que j'ai pu écrire se rapproche de ce livre, aussi je vous soumets le texte en espérant que certains d'entre vous pourront m'éclairer...

D'avance merci




Gravité d'apesanteur


Videz vos poches, accrochez vos sacoches, délestez vos sacs et trouvez l'équilibre. Penchez sur vos pensées une larme d'absinthe, riez comme cette figure est peinte. Crachez aux quatre vents, esquivez, tournoyez, et gardez l'équilibre en son centre, honni d'avoir trop surjoué.

Point de gravité, juste un mouvement pendulaire, d'amplitude réservée, pour ne pas basculer. Centre de gravité, centre de colonies, centre de dé-pensée.

Insensé, incentré, monde cintré. Trop nombreux à peser pour émouvoir le geste, trop lourde à compenser, l'inertie de la masse, trop lourde à compresser, à mettre dans la nasse. Gravité veut peser de son air alarmé, crier à te faire peur, à nous faire reculer. Polititique, bras armé et soi-disant vengeur. Consommez, voyagez, ordonnez vos ardeurs, et oubliez les cœurs. Chuuuutt, une pensée peut peser, oubliez, moutonnez, adoptez l'agrégat d'une unique vérité.

Videz vos poches, délestez vos sacs et versez une larme. il faut être léger pour pouvoir s'envoler, s'éloigner de la masse. Et courir d'un extrême à l'autre, regardez-les passer, elles sont fixes, ces caboches univoques.

Et comme l'harmonie d'une fière funambule, un arbre dans les mains, éviter la bascule. Aller toujours plus vite, et de droite et de gauche, maintenir l'équilibre en quelques courants d'air. L'illusion qu'un chacun pour tant d'autres est un tout, qu'il multiplie le muscle et fabrique l'organe, pour serrer avec force leur effroi qui l'égorge. C'est un monde de fous ! Réveillons les consciences.

Un peu d'apesanteur, une vraie légéreté, et les pieds qui décollent, 0 G, on s'envole. Et point de gravité dans une vapeur d'alcool, juste un teint brouillé, demi geste enfumé, un mouvement sans saccade plaisant de fluidité. L'apesanteur ne pèse qu'aux ventres alourdis d'une meute affamée de pouvoirs envahis. Ils restent au ras du sol, écrasant la paquerette, niant la beauté d'un geste d'assistance, crocs sortis, yeux rougis de devoir partager les richesses amassées.

Et dans l'apensateur, en pleine légéreté, nul besoin d'agiter, d'un côté puis de l'autre, les bras d'une justice qui a choisi ses rangs, qui penche dans un seul camp. Mais ces douleurs ne pèsent avec gravité que sur les balourds ingrats de ne pas lever les yeux, voir les anges voler, à l'éclatée.

Et quand les corps s'envolent et rejoignent les cieux, qu'il faut tendre l'oreille pour n'entendre qu'un souffle, que la tête est à l'ouest et qu'elle s'y sent si bien, l'équilibre est partout. Même la haine et la peur instillées savamment, à coup de jingle PUB et de fameux slogans, politique fallacieuse, vendeur d'inimitié, escroc de baise amère, n'y donnent qu'un accroc à cette joie profonde, à toute exaltation, de pouvoir contester, chacun son équilibre, la raison du plus fort, mais pas le dernier mot.



Rahstamégus
Encore fallait-il y penser...

gégé
Messages : 2993
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 09 Sep 2010, 20:23

Bonjour Rahstamégus,

Ton texte me fait penser à un philosophe disant, dans son langage, ce que chacun(e) pense plus ou moins au fond de soi.
L'analogie avec la prophétie des andes est un peu là, à mon avis.
En lisant ce livre, on se dit : mais voilà, c'est ça, je savais ça au fond de moi mais je n'avais jamais mis de mots dessus, enfin pas comme ça.
Et le ressenti à la lecture de ta prose fait un peu le même effet, enfin c'est mon ressenti, plein de gens peuvent en avoir un différent, bien sûr.

En tout cas le fait de t'être inscrit sur le forum, comme par hasard :oops: bien évidemment :wink: , est sans doute une bonne chose, pour toi comme pour nous.
Nous avons tous des messages à délivrer les uns aux autres et ce lieu le permet.
Profitons-en.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.

gégé

Rahstamégus
Messages : 7
Enregistré le : 07 Sep 2010, 14:23
Localisation : Lille

Messagepar Rahstamégus » 10 Sep 2010, 11:32

Bonjour Gégé,

merci pour la réponse. J'ai un peu avancé depuis hier et fait quelques clics pour en découvrir un peu plus sur le thème. A vrai dire, tout ce qui est écrit ici correspond à peu de chose près (je n'ai pas fini de réfléchir et ressentir ni d'explorer) à la conception que je me suis faite de la vie et l'humanité. Forcément, tout cela fait suite à un cheminement intérieur bâti à partir de certains passages de ma vie. Je vois qu'il est ici question des auras, choses que je distinguais sans le savoir quand j'étais petit (ça s'est estompé avec l'âge et la raison). J'ai compris qu'il s'agissait de cela le jour où une personne que j'ai soignée avec les mains m'a offert un bouquin là-dessus (Le pouvoir des mains). Il correspondait également en partie à mon vécu... Depuis j'ai arrêté (il y a 7 ans) car je me suis rendu compte que je prenais le mal sans savoir m'en débarrasser et un homme que j'ai croisé m'a dit de faire attention, qu'il fallait être prêt pour faire ce genre de choses. De toute façon, cette dernière expérience n'était pas anodine et je porte encore, sept ans après les images qui faisaient souffrir la personne malade... Un peu compliqué à expliquer comme ça.

Bref, je ne vais pas m'épancher ici pour le moment, je vais déjà voir comment sera perçue cette première participation :)
Encore fallait-il y penser...

gégé
Messages : 2993
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 10 Sep 2010, 11:41

Effectivement, il faut savoir comment procéder pour soigner sans se croire obligé (inconsciemment bien sûr-éducation judéo-chrétienne par exemple) de prendre le mal de l'autre.
Les protections existent ; flamme violette de saint germain, bulle de lumière, etc ... mais le meilleur système est de savoir, consciemment, que l'histoire de l'autre n'est pas la notre et que nous n'avons pas besoin de la vivre pour le(la) soulager.

Bonne continuation.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.



gégé


Retourner vers « poèmes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité