le doute

Et oui, il y aura toujours des questionnements qu'on aura de la peine à classer dans une rubrique, alors c'est là !!!
  • Auteur
    Messages
Séléné
Messages : 24
Enregistré le : 20 Juil 2015, 23:42
Localisation : près de Marseille

le doute

Messagepar Séléné » 09 Oct 2015, 08:53

Vous arrive-t-il de douter parfois ? Moi oui. Quand on est pris dans le tourbillon de la vie plus le temps de rien, même plus le temps de penser, même la pda se retrouve loin très loin, rangée dans un coin du cerveau. :) alors je doute. Est ce que c'est reel, ou juste un roman qui a bien marché. Je pense que je vais lire la suite de la pda puisque je m'etais arrêtee là. Après le doute j' y reviens toujours.

gégé
Messages : 2995
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: le doute

Messagepar gégé » 11 Oct 2015, 20:03

Le doute est une bonne chose quand il est pris dans le sens du 5ème accord Toltèque, c'est à dire ne pas "avaler" tout ce qu'on nous dit ou que l'on lit :!:
Il y a aussi le doute qui est moins bon, lorsqu'on doute de soi, de tout, etc ...
Une bonne chose dans ce cas est l'expérimentation :idea: Elle apporte la lumière sur ce qui nous a été proposé comme chose à faire, à voir etc ... et d'en tirer NOS conclusions.
Il y a aussi les périodes d'assimilation, de digestion des expériences et ça permet de passer plus tard à l'étape suivante.

En tout cas rester ouvert(e) et prendre le temps de l'observation la plus objective possible.

:D :D :D
Que la force soit avec vous.

gégé

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Re: le doute

Messagepar manou » 12 Oct 2015, 11:27

http://sechangersoi.be/4Articles/5emeAccordTolteque.htm

je me range derriere Gege ;) pour son analyse...
et je rajouterai qu'il en est du bon doute comme du bon stress...
se centrer nous evite de deriver dans les peurs qui nous affolent, nous minent et peuvent nous detruire... nous obligeant a remonter les pentes après avoir dévissé....
SE faire confiance au fond en lachant prise ... ce qui est objectivement "reel" remonte a la surface..
ETRE tjrs Eveille :)...

Bises lumineuses
Manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

MarieOutildeLumiere

Re: le doute

Messagepar MarieOutildeLumiere » 12 Oct 2015, 14:15

Bonjour les ami(e)s ! :D

Alors, avant de partager avec vous au sujet du doute, 2 petites choses :
En premier : Merci Séléné de nous proposer de partager, échanger, communiquer sur un sujet qui est indéniablement lié à l'humanité toute entière. :wink:
En second : Je vous partage, avec amour, une petite coïncidence merveilleuse. En effet, une amie de coeur que nous nommons "douceur" a pour pseudo sur le net "Séléné", et, elle fut l'une des personnes avec qui nous avons travaillé sur le doute, il y a quelques temps déjà... Depuis, ce travail a été approfondi avec d'autres personnes, mais, il est correct de dire que "Douceur/Séléné" fut celle qui "enclenchât" le processus d'étude. Ainsi, de toute mon âme, grâce à ce merveilleux signe, j'espère que nous pourrons au fil des échanges "grandir" en apprenant les uns des autres, nos différences faisant nos richesses pour nos plus grands biens, pour le plus grand bien de l'univers, ni plus, ni moins... :D

Alors, en ce qui concerne le "doute" :
C'est l'un des sujets qui finit toujours par être abordé lors des canalisations. Il est souvent source de souffrance plus ou moins intense pour certaines personnes. Alors, je vous partage la façon dont nous procédons pour l'étudier.
Cependant, je tiens à préciser que les écrits qui suivent ne sont qu'une méthodologie possible, et, non une méthodologie universelle. C'est pourquoi, je vous invite à ne pas les prendre pour "argent comptant" mais plutôt à exercer votre propre sens du "doute raisonnable", en vérifiant par vos plus belles énergies d'amour si cela est harmonie avec vous-même. Si tel n'est pas le cas, alors, oubliez les !... Votre bien-être intérieur est bien plus important à mes yeux que quelques propos écrits par l'être que je suis parmi 7.35 milliard d'êtres humains qui sont ici, et, maintenant ! :D

En séance de travail, dans un premier temps, nous définissons le mot "doute" de façon à ce que cette définition corresponde à toutes les personnes présentes. Ceci est important, dans le sens où de par nos diversités, nous n'avons pas forcément la même compréhension du même mot. Pour ce faire, nous "montons" dans nos énergies afin de pouvoir échanger en "spectateur" plutôt qu'en "acteur"... Dans la P.D.A. c'est l'état de connexion au niveau des Moi supérieurs, comme dans la dixième prophétie.
En général, comme le souligne Gégé, nous définissons 2 types de doute, que je nomme ainsi à des fins de compréhensions, comme étant le "doute irraisonnable" et le "doute raisonnable".
Ceci étant fait nous pouvons commencer notre travail d'étude au sujet du doute tel que défini préalablement.
Dans un premier temps, nous faisons de notre mieux pour nous élever encore un peu plus dans nos états de conscience, souvent par une technique de respiration consciente. Suivant, l'état "énergétique" du départ, pour certaines personnes ceci peut prendre plusieurs minutes. Si tel, est le cas, nous invitons les autres participants à "envoyer" des énergies d'amour à ceux qui s'élèvent avec un peu moins d'aisance. :D
Puis nous commençons notre observation, un peu comme des chercheurs dans un grand laboratoire qui observe une expérimentation... en plaçant les deux formes de doute en parallèle.
Même si nous connaissons plus ou moins chacun d'entre eux, il est bon de repartir de la base pour enclencher à nouveau le processus dit de "constatation, conscientisation, acceptation". Par conséquence, nous observons de la naissance de l'humanité à nos jours.
Nous constatons que le doute irraisonnable a toujours co-existé avec le doute raisonnable en trouvant des exemples concrets et parlants pour les illustrer. Par exemple, à l'échelle individuelle nous pouvons entendre : "Tais toi ! Tu ne sais pas de quoi tu parles". Cependant, nous pouvons aussi entendre "Pourrais tu me partager ce que tu penses à ce sujet, afin que nous puissions dialoguer et trouver un point de vue qui nous satisfasses également tous les deux ?". :D
La constatation faite, nous la conscientisons et acceptons du mieux que nous le pouvons.
Ensuite nous passons à l'observation suivante, à savoir ce qui est généré par ces types de doute, en observant les conséquences. En reprenant l'exemple précédemment cité et dans le même ordre : les propos entendus en premier nourrissent les racines du doute irraisonnable, en créant un processus dominé/dominant qui n'insuffle pas la confiance en notre moi intérieur et nous invite à une forme de fermeture ; les propos entendus en second nourrissent les racines du doute raisonnable, en instaurant un processus d'égalité qui insuffle la confiance en notre moi intérieur et nous invite à une forme d'ouverture. :D
La constatation faite, nous la conscientisons et acceptons du mieux que nous le pouvons.
Ensuite, nous observons comment nous appréhendons les deux versions du doute.
Nous constatons que la version irraisonnable engendre diverses formes de souffrances plus ou moins exacerbées suivant les cas. Dans l'exemple cité, si la personne a entendu toute sa petite enfance ce type de propos, à l'âge adulte, inconsciemment, en prise avec le doute irraisonnable, elle adoptera un comportement de dominée en s'effaçant face à l'autre ; ou adoptera le comportement diamétralement opposé pour compenser son sentiment d'infériorité. Par conséquence, elle s'appauvrira de toutes les rencontres qu'elle fera et elle en retirera toujours une perte qui la diminuera. Cependant cette résultante n'est pas inéluctable, même si nous n'en avons pas toujours conscience. :D
Nous constatons que la version raisonnable engendre diverses formes de bonheurs plus ou moins merveilleux suivant les cas. Dans l'exemple cité, si la personne a entendu toute sa petite enfance ce type de propos, à l'âge adulte, utilisant le doute raisonnable, elle adoptera un comportement d'égalité face à l'autre. Par conséquence, elle s'enrichira de toutes les rencontres qu'elle fera, et elle en retirera toujours un bénéfice qui la grandira. Cette conséquence est inéluctable, même si nous n'en avons pas toujours conscience. :D
La constatation faite, nous la conscientisons et acceptons du mieux que nous le pouvons.
Enfin, nous observons comment agir avec ces deux versions du doute afin de créer en nous harmonie, paix et bonheur.
Pour muer les souffrances engendrées pour le doute irraisonnable en harmonie, paix et bonheur, nous nous livrons à un exercice de "modification de perception de la vérité" que je nomme "l'exercice de la perception du contenu du verre d'eau". Dans les faits, nous visualisons un verre avec une contenance de 20cl dans lequel nous versons 10cl d'eau. Puis, les participants disent comment ils perçoivent le contenu du verre. La plupart du temps, ils le perçoivent comme étant : "à moitié plein d'eau", ou "à moitié vide d'eau", ou "à moitié plein d'air", ou "à moitié vide d'air" ou encore un mélange de ces 4 postulats de base. Cependant, rarement, ils considèrent ces 4 postulats comme étant valides simultanément. C'est pourquoi, à ce moment là, je leur dis que la seule perception du contenu du verre d'eau qui soit pleinement et indubitablement réelle est la simultanéité des 4 postulats, et je les invite à le constater, conscientiser et accepter. Ceci étant réalisé, nous l'appliquons au doute irraisonnable qui miraculeusement se transforme à ce moment là précisément en doute raisonnable capable de faire grandir. :D
Pour optimiser les bénéfices engendrés par le doute raisonnable, j'invite les participant à systématiser l'expérimentation de "l'exercice de la perception du contenu du verre d'eau". En commençant par l'expérimenter en l'appliquant à mes propres propos, comme je vous ai inviter à le faire dès le début de ce post !... :D Plus nous adoptons une attitude d'observation de la perception en nous plaçant dans nos plus belles énergies, plus cela devient un automatisme. A tel point que cet acte conscient devient inconscient et que nous générons sans vraiment en avoir une conscience accrue l'harmonie, la paix et le bonheur dans nos vies. :D
Un dernier exemple pour illustrer cela. Autour de nous, il y a des couples qui vivent des rapports "tendus" pour ne pas dire "explosifs" car ils vivent des extrêmes de relation "dominés/dominants". Peut-être que vous connaissez aussi ce type de couple. Régulièrement, ils nous disent envier notre couple harmonieux et qu'ils aimeraient bien vivre la même chose. Et, tout aussi régulièrement, nous leur expliquons le doute raisonnable que nous mettons à toutes les sauces dans notre vie, quel que soit le moment. Cela va de la simple prise de décision d'achat de la nourriture quotidienne, à nos orientations professionnelles, en passant par les rapports humains. Quand l'un de nous doute, l'autre l'incite à appliquer le doute raisonnable et l'aide à le faire quand parfois, bien sur, il faut un petit peu de temps pour l'appliquer par l'expérimentation. :D Et, systématiquement, les réponses adoptées conviennent parfaitement à l'un comme à l'autre même si par exemple cela concerne un choix de carrière personnelle. Par conséquence, nous sommes l'un pour l'autre à la fois comme le dit l'expression "la tête et les jambes", ce qui fait que nous vivons une relation de couple de fusion harmonieuse. Et, si, nous pouvons l'appliquer dans nos rapports de couple, c'est parce que nous avions antérieurement pris l'habitude de nous l'appliquer personnellement. Grâce à cette habitude, nous nous sommes offert l'opportunité de notre rencontre, :wink: puis l'opportunité de nous apprécier mutuellement pour ce que nous sommes, :wink: puis l'opportunité de vivre ensemble, :wink: puis l'opportunité de nous unir alors que nous étions deux accros à nos libertés et célibats ! :lol: :lol: :lol: Hé oui, premier mariage pour l'un comme pour l'autre à 40 ans bien passés ! :lol: :lol: :lol:

Alors, une fois encore, je ne dis pas que cette façon de procéder avec le doute, est la panacée universelle ! :D Je me contente de vous l'offrir en partage, et ce que vous en ferez sera parfait ! :wink:

Je vous souhaite à tous & toutes une lumineuse journée :D
Je Nous Aime
Marie

gégé
Messages : 2995
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Re: le doute

Messagepar gégé » 12 Oct 2015, 17:49

Très belle démonstration de l'expérimentation, dans ce cas de l'analyse des doutes, et de la synthèse obtenue, une fois intégrés les enseignements de cette démarche dans la vie.
Nous en sommes au même stade avec mon épouse, mais en ayant utilisé un système un peu différent (analogue dans le fond).
Nos enfances respectives ayant été "chargées", il était hors de question que le conflit s'installe, de quelque manière que ce soit.
Lors d'une perception désagréable de l'un ou l'autre sur un fait/évènement, nous disions : Il faudra que l'on en parle car ça ne va pas le faire !
Et le soir, couchés, nous étionss capables de discuter de la situation en observateurs extérieurs, les plus objectifs possibles, sans essayer d'avoir raison (ou tort ! ...)
C'est donc analogue à votre système de discussion et c'est redoutable d'efficacité.
Nous sommes ensemble depuis plus de 40 ans maintenant et nous ne nous sommes jamais engueulés, c'est inconcevable dans notre façon de gérer notre relation.
Je suis vraiment très heureux pour vous que c'en soit de même et qu'est-ce que c'est agréable :wink:

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.



gégé

MarieOutildeLumiere

Re: le doute

Messagepar MarieOutildeLumiere » 12 Oct 2015, 18:37

:wink: n'est-ce pas ?... :D
Et, nous de découvrir, enfin, de ne pas être une exception à la règle... :D :D :D ... et qu'il y a des personnes qui vivent dans le bonheur depuis 40 ans... c'est merveilleux... quel cadeau splendide pour le monde ... :D
Nos enfances étaient aussi chargées... et nous avons chacun de notre côté mis en place une sorte de "courage fuyons" basé sur l'utilisation comme outil du "doute raisonnable" pour échapper à ce cycle "infernal"... :D
Du coup, c'est devenue une pratique quotidienne :D ... on pratique systématiquement le "comment c'est passé ta journée ?" ... :D et nous échangeons nos perceptions par rapport à cette journée... :D
Et, le pire c'est pour les courses... :D ... là, c'est Merveille des Merveilles qui s'y colle :D ... moi, les magasins ça me fait fuir et m'épuise :D ... Cependant s'il voit une promo, il me téléphone et me demande ce que j'en pense... :D ... jamais, il ne lui viendrait à l'esprit d'acheter sans m'en avoir préalablement parlé et que nous soyons tombé sur une "harmonie"... :D
En fait, nous nous concertons sur tout... :lol: :lol: :lol: ... ce qui agace souvent l'entourage... :lol: :lol: :lol: c'est vrai aussi... :lol: :lol: :lol:

Une idée me vient... :lol: :lol: :lol: ... peut-être devrions nous "inciter" le système éducatif à utiliser ce processus de "doute raisonnable" à toute les sauces... plutôt que d'apprendre à nos chères petites têtes blondes le jeu des chaises musicales :lol: :lol: :lol: ou le classement à la performance... :lol: :lol: :lol:
Comme ça la masse critique... :wink: ... vite dépassée... :wink:

Lumineuse Soirée...
Je Nous Aime
Marie


Retourner vers « diverses interrogations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité