AUTISME ASPERGER

Et oui, il y aura toujours des questionnements qu'on aura de la peine à classer dans une rubrique, alors c'est là !!!
  • Auteur
    Messages
Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

AUTISME ASPERGER

Messagepar Fleurilège » 31 Mar 2014, 07:38

Bonjour,

J'ai découvert il y a un an que j'étais autiste asperger. (il y en a plusieurs dans ma famille).

J'en parlerais plus longuement un peu plus tard.

mais j'aimerais avoir des témoignages de personnes ayant cet handicape, et en même temps ayant un cursus spirituel.
Pouvez vous m'aider?

Merci
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

dodo2103
Messages : 22
Enregistré le : 15 Fév 2014, 20:00
Localisation : nozay

re

Messagepar dodo2103 » 06 Avr 2014, 20:12

bonsoir

je ne pourrais pas répondre a ta question hélas

mais tu auras surement les réponses

mais comment sais-tu que tu es vraiment autiste asperger?

tu es très maladroite?

comment t'es tu rendue compte que cela pourrait etre cela?

bon fin de dimanche a toi

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 09 Avr 2014, 09:40

Bonjour, c'est suit à une psychothérapie d'une part, à une recherche d'autre part.
Maladroite oui, beaucoup de symptômes qu'il est difficile de décrire.
Je mets un lien vers deux sites qui expliqueront bien mieux que moi :

http://www.asperger-amitie.com/le-syndrome-d-asperger/
http://fondation-autisme.org/comprendre-lautisme/
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

dodo2103
Messages : 22
Enregistré le : 15 Fév 2014, 20:00
Localisation : nozay

re

Messagepar dodo2103 » 11 Avr 2014, 21:34

merci je vais aller voir tes liens

bonne soirée a toi

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 16 Mai 2014, 13:51

Une vision spirituelle de l’autisme

La valeur d’une vision spirituelle de l’autisme, c’est qu’il permet à la douleur de limitation et d’impuissance subies par ceux qui souffrent de déficience importante et ceux qui s’occupent d’eux qui se tiendra dans un sens de la pertinence et la signification. Cela peut prendre en charge personnes et les familles avec un sentiment de vérité et d’amour, même pendant les périodes de grand défi.
Dans un premier temps, il y a plusieurs niveaux de compréhension qui se rapporte au phénomène de l’autisme, et chacun doit être considéré dans son propre droit.

Au sein de la couche sont les expressions démontrables de fonctionnement neurologique avec facultés affaiblies qui sont à la base pour des choses comme des crises d’épilepsie, aphasias, difficulté à accomplir des tâches routinières de moteurs, des gestes nervous ou tics et autres anomalies de fonctionnement du système nerveux.

Dans une autre couche sont les problèmes de la pensée et de discours qui ont à voir avec les difficultés de communication, étrange thought patterns liés à la perception ordinaire non, difficulté à former des pensées cohérentes ou formant des pensées dont la séquence est intelligible qu’à la personne exprimant leur ; aussi les modes de pensée et d’expression qui sont perseverative cela a à voir avec synapse fonctionnement du cerveau et de la façon dans laquelle l’énergie neurale obtient libérée. Tous ces aspects de l’autisme sont également dans la couche définie par le fonctionnement physique.

Dans une troisième couche sont les aspects sociaux et émotionnels de l’autisme qui sont souvent considérables et qui varient en degré d’une personne à l’autre.

Pourtant, il n’y a encore une autre couche dans laquelle trouvent les motifs que le fonctionnement autiste est plus répandue aujourd’hui et aussi plus largement compris. C’est cela :

Depuis longtemps maintenant, le fonctionnement du cerveau de l’humanité a insisté sur le côté gauche du cerveau, une fois que les fonctions du cerveau droit est entré en récession des milliers et des milliers d’années. Ce fonctionnement d’utilisation a trop insister sur certains aspects des capacités du cerveau et éliminé ou réduit significativement les autres capacités associées avec le fonctionnement du cerveau droit. La nécessité de l’époque, que nous sommes, cependant, est de mettre en balance à droite et le fonctionnement de l’utilisation et à cette fin, renforcé neurale et l’activité cérébrale est nécessaire pour connecter les deux hémisphères. Cette augmentation de l’activité nécessite une adaptation de l’organisme humain afin de supporter la charge accrue pour les voies neurales et parfois, lorsque cette adaptation est incomplète ou limitée, il est possible que le système à devenir facturée ou être hyperstimulé, avec les problèmes subséquents en libérant l’énergie excédentaire qui se déroule au niveau cortical.

Cette fonctionnalité est souvent associée à une image génétique particulière ou une prédisposition et il en est. Cependant, il est aussi associé avec le phénomène spirituel plus large qui se produisent aujourd’hui qui implique le mouvement de l’humanité au niveau de son expression spirituelle – un droit et utilisation fonctionnement sera plus en équilibre et en émergent, les nouvelles capacités permettra à un plus large éventail d’activités mentales et perceptuelles que sont présents aujourd’hui.

Beaucoup de ceux qui sont actuellement diagnostiquées comme « autistes », aujourd’hui, sont les précurseurs de cette transition vers un nouveau niveau de fonctionnement du cerveau. Ils n’apparaissent pas comme tel en raison de la restriction selon laquelle l’autisme apporte à leur vie sur autant de niveaux. Mais ils ont choisi de faire l’expérience de cette limitation, afin que plus sur dans leur développement, ils peuvent exprimer plus évolué et équilibrée des êtres humains et ceux pour qui de plus ne sera possibles. La raison de ce choix est cachée dans le modèle de motivation intérieur de chaque âme selon sa propre essence Divine et son besoin de manifester la vérité de qui il est. Il n’est pas quelque chose qui peut être vu du point de vue externe, ou compris dans tout autre cadre de référence autre que le lecteur d’une âme à chercher son propre épanouissement personnel.

Il y a, bien sûr, autres raisons karmiques qu’une âme choisit de faire l’expérience de limitation dans ce ainsi que dans d’autres domaines de la vie, mais le but karmique de limitation peut être également employé au service de l’objectif plus général et spirituelle de l’évolution de la capacité et le fonctionnement du cerveau.

Pour voir ceux qui sont diagnostiqués comme « autistes » comme précurseurs d’une nouvelle génération d’âmes capables qui sortiront de ces mêmes limites sont une perception qui nécessite une compréhension profonde de la séquence des durées de vie et comment elles contribuent à et renforcer un l’autre. Sans une telle perspective, ce contexte pour l’affichage de l’autisme n’a aucun sens. Dans une telle perspective, cependant, on peut voir que ce qu’a limitation d’un côté, peut avoir avantage sur l’autre, et que les âmes peuvent ont choisi faire l’expérience de la prescription et l’avantage en raison de leur volonté d’accélérer leur développement spirituel.

Le problème de l’autisme est en effet un problème pour les particuliers, pour les familles et pour la société dans son ensemble, avec beaucoup des difficultés impliquées au niveau personnel et familial où les défis émotionnels et physiques sont très grands. Cependant, comme pour tout autre problème physique manifestes, on peut considérer comme une voie de croissance aussi bien en difficulté.

Une façon d’envisager le problème dans son contexte actuel est de trouver des moyens de soutenir les qualités positives du fonctionnement et de la vie qui sont présentes au sein des personnes autistes et de savoir que ce sont toujours là, peu importe ce qui peuvent suggérer des comportements extérieurs. Cette aide peut aller un long chemin vers l’affirmation de la valeur d’une vie dans laquelle la grande limitation est présente. Il peut aussi reconnaître l’âme intérieur qui a choisi la limitation et peut conformément à cette âme égale dignité et à égalité des chances de vivre à la limite de leurs capacités, plutôt que de considérer le diagnostic comme un préjudice à la vie. Ce point de vue est optimiste et positif et permet aux familles et la société dans son ensemble pour voir la vie sacrée au sein de la limitation, plutôt que de considérer la personne comme la limitation, permettant ainsi à cette personne de vivre une vie plus épanouie
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 19 Mai 2014, 10:55

Bonjour,

Je m'"excuse pour la traduction "google" qui rend le texte un peu obscur.

Je me pose une question tout de même :

Y aurait il corelation entre les enfant/adultes indigo et l'autisme asperger?
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

chaton
Messages : 144
Enregistré le : 07 Oct 2012, 19:05
Localisation : Bouches-du-Rhône

Messagepar chaton » 19 Mai 2014, 18:43

Oui, c'est un peu difficile à lire...mais cela nous éclaire toutefois !

S'il y a corrélation, je crois qu'il faut la chercher avec les vaccinations...

Cependant il n'y a pas de hasard, et donc quelque chose à vivre en rapport avec ce problème.

Autre point: ne jamais croire ceux qui affirment un diagnostic, et nous mettent bien vite dans des boites, des catégories. TOUT est possible.

Enfin, il peut être intéressant de voir du côté du décodage biologique et de la psychogénéalogie puisque tu nous dis qu'il y en a plusieurs dans la famille. Tu as donc récupéré un problème, une mémoire ancestrale qui se manifeste, et, avec les méthodes d'aujourd'hui, il est possible de retourner à la source (un ancêtre qui a vécu un traumatisme) et de le résoudre.

Ce qui n'exclut en rien toute autre méthode de soin entre autres. Je ne sais pas s'il y a des médicaments, techniques cliniques ... pour ce type d'affections.

Bon courage. Que la Lumière soit avec toi.

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 22 Mai 2014, 10:14

Pour certaines personnes (dont des scientifiques), l'autisme, comme la schizophémie, serait des tentatives de la nature pour faire évoluer l'humanité.
Tentatives pas très bien réussies cependant :wink:
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?


Retourner vers « diverses interrogations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité