pardonnée ok mais ou est la limite

Et oui, il y aura toujours des questionnements qu'on aura de la peine à classer dans une rubrique, alors c'est là !!!
  • Auteur
    Messages
Pascal35
Messages : 49
Enregistré le : 24 Mar 2011, 08:27
Localisation : bain de bretagne

pardonnée ok mais ou est la limite

Messagepar Pascal35 » 23 Aoû 2011, 15:04

Bonjour a tous,

Et très heureux de vous retrouvée tous et toutes,
après une longue absence.

Apprendre a pardonnée et je crois important, dans
beaucoup de situations.

Mais doit ton tous pardonnée?
Quant je pardonne, je n'ai pas l’impression, que la
personne comprend le message.

Merci de votre avis
:)
pascal35

Gaïe

Messagepar Gaïe » 23 Aoû 2011, 16:15

Bonjour Pascal, :)

Le Pardon n'a aucune limite, mais nous lui en mettons à cause du fait que nous ne lachons pas prise facilement. Il est difficile de pardonner lorsqu'on campe sur nos positions.
Le fait de pardonner (profondément pardonner, pas juste des mots), eh bien cela nous libère de nos rancoeurs et colères ou autre... et permet d'ouvrir la porte, permet d'accepter librement ce qui nous "a causé du tort".
Lorsqu'on pardonne, il s'agit d'un travail sur SOI et non pas de dire à l'autre "c'est fini tu peux revenir j'ai tout effacé!!!". Quand on ouvre la porte de chez SOI on n'oblige pas les autres à y rentrer, autrement "l'âme agit" s'envole :wink:

Bises
Gaïe

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

...

Messagepar manou » 23 Aoû 2011, 16:46

Il n'est parfois meme pas besoin de le dire en clair et à haute voix à celui à qui on pardonne... pas toujours dispo pour l'entendre...
quand on pardonne vraiment au fond de son coeur, tout se dénoue...
c'est parfois très merveilleux !!! sans mots.... :wink: :D
bises lumineuses
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

gégé
Messages : 2995
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 23 Aoû 2011, 17:10

Pour le pardon, le Ho'oponopono est tout simplement magique, mais c'est NOUS qui demandons pardon, et pas nous qui offrons "généreusement",avec un peu de supériorité ou de condescendence, notre pardon à l'autre, le pauvre qui ne sait pas, etc ... donc dans l'égo.

Quand ça titille à l'intérieur, c'est que nous résonnons ça ausi EN NOUS et qu'il serait bien d'y mettre un coup de Monsieur propre :wink:

Si l'on pardonne vraiment, mais vraiment, alors la prochaine fois qu'on voit la personne, ça ne devrait même plus nous arriver dans la tête ces pensées de l'avoir pardonné.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.

gégé

Pascal35
Messages : 49
Enregistré le : 24 Mar 2011, 08:27
Localisation : bain de bretagne

Messagepar Pascal35 » 23 Aoû 2011, 17:19

Merci a vous 3 pour vos réponses
très complètes :)
pascal35

jet
Messages : 7
Enregistré le : 15 Juil 2011, 09:08
Localisation : Strasbourg

Messagepar jet » 25 Aoû 2011, 14:43

J'aime beaucoup la réponse de Gégé c'est tellement vrai et tellement juste qu'il n'y a plus rien a ajouter.
On ne guérit pas parce qu'on se remémore, on se remémore parce qu'on guérit.
Marcel Proust

ailleursland
Messages : 70
Enregistré le : 21 Aoû 2011, 13:26
Localisation : Beynes - Yvelines (78)

Messagepar ailleursland » 25 Aoû 2011, 18:09

Je trouve que le pardon est parfois assez difficile à accorder où alors, plus justement, la totalité d'un pardon.

Parfois la colère est là parce que la souffrance a été subite et trop forte.
Après réflexions, on comprend pourquoi notre souffrance était telle.
Je pense que ces réflexions font l'acceptation mais de là à pardonner toutes les erreurs, les manipulations, il y a un pas à franchir qui n'est pas toujours évident.
Je pense que ces réflexions amènent aussi à une chose, celle de comprendre qu'on a aussi été en tord d'avoir accepter cette souffrance, peut-être sans mot dire.
Le fait d'accepter notre tord rééquilibre une situation mais ne veut pas nécessairement dire que l'on peut pardonner.

Il y a dans ma vie, certaines personnes qui m'ont donné d'énormes et longues souffrances. Je les ai acceptées, en me battant, en me taisant, en tentant de changer ou faire évoluer les choses et lorsque plus aucune issue n'était possible, je me suis retirée.
le temps et les réflexions ont fait que j'ai équilibré les choses mais je ne suis pas certaine d'avoir pardonné.
Je reconnais mes erreurs en ayant accepté qu'elles se reproduisent et je m'en suis sentie plus sereine et soulagée.
Mais ces personnes-là, je ne veux plus les voir.
Je pense que tout acte n'est pas pardonnable.
Par contre j'ai lâché prise pour avancer et considère ces expériences enrichissantes pour ne pas les revivre à nouveau.

Pascal35
Messages : 49
Enregistré le : 24 Mar 2011, 08:27
Localisation : bain de bretagne

Messagepar Pascal35 » 25 Aoû 2011, 19:17

Merci pour ta réponse ailleursland :D

perso, j’ai pardonner et laisser faire dés chose très grave pour moi .
Pardonner ne ma pas empêchée, une grande blessure intérieure.
Qui ma conduit a un accident très grave.
pascal35

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Messagepar manou » 25 Aoû 2011, 20:11

ATTENTION.... pardonner ne veut pas dire "laisser faire" et se transformer en paillasson... oups !!!

La première chose à faire est de s'occuper de soi, en s'aimant en premier avec discernement, compréhension et confiance... se pardonner fait partie de tout cela parce que personne n'est parfait en ce monde.... et dans différentes dimensions temporelles....
(on peut se faire aider de diffférentes façons = psy différentes, spi, prières... )

en pratiquant le HOPONO.... on se pardonne à soi... et le reste opère.... parce qu'une hypothèse forte .... est que nous sommes reliés et partie d'un tout (Physique Quantique et plus....)
On peut imaginer qu'on defait un noeud pour soi et que les autres se défont en cascades.... ne pas trop laisser la place au mental qui nous fait revenir dans une rationalité... formative et qui manque souvent de compréhension et d'amour.... l'ego, en fait, dans des désirs de puissance.... pour compenser l'absence de savoir conscient ????

ne pas se laisser "faire" est se respecter soi-même (dans l'ensemble)...
et c'est un droit que nous avons... à exercer :roll: :)
en se respectant, de la meme façon on travaille au respect général... effet des ronds dans l'eau ou des cascades de sucre...

ENFIN .... c'est ce que ce post me fait remarquer... :)
bisous lumineux...
Manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

ailleursland
Messages : 70
Enregistré le : 21 Aoû 2011, 13:26
Localisation : Beynes - Yvelines (78)

Messagepar ailleursland » 25 Aoû 2011, 21:00

Je suis d'accord avec toi Manou et c'est aussi là où je pense que pardonner est un bien grand mot qui ne peut avoir de réponse définitive.
L'égo fonctionne lorsque que nous ne supportons plus les souffrances que nous infligent les autres tout en essayant de trouver des subterfuges.
L'égo s'investit alors en nous mettant dans un état de victime et arrive à nous conforter dans cette situation.

Malgré ce que j'ai dit, je pense, d'une certaine manière, avoir pardonné parce que j'ai aussi réfléchi au pourquoi de ces actes et pense avoir compris pourquoi certains peuvent agir ainsi (en ce qui me concerne en tout cas). Mais ma porte ne sera pas ouverte pour autant parce que ces actes parfois ne peuvent être corrigés, et ce, tout simplement parce que ces personnes ne peuvent ou ne savent agir autrement.

On aura beau essayer d'expliquer, de tenter de faire comprendre, de vouloir faire évoluer les choses,
on aura beau aussi se dire qu'en parlant on peut aider ces gens-là à agir autrement, s'ils pensent être dans La Vérité, rien ne pourra les changer.
En attendant, ils nous auront fait du mal et auront laisser des blessures qui cicatriseront mais peut-être en restera-t-il toujours une trace.

Cela dit, je pense que l'équilibre de la compréhension dont je parlais permet à soi-même d'avancer et d'emprunter un autre chemin, et qui sait, éviter ces rencontres qui ne sont pas les bonnes.

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Messagepar manou » 25 Aoû 2011, 21:12

ailleursland a écrit :Je suis d'accord avec toi Manou et c'est aussi là où je pense que pardonner est un bien grand mot qui ne peut avoir de réponse définitive.
L'égo fonctionne lorsque que nous ne supportons plus les souffrances que nous infligent les autres tout en essayant de trouver des subterfuges.
L'égo s'investit alors en nous mettant dans un état de victime et arrive à nous conforter dans cette situation.

Malgré ce que j'ai dit, je pense, d'une certaine manière, avoir pardonné parce que j'ai aussi réfléchi au pourquoi de ces actes et pense avoir compris pourquoi certains peuvent agir ainsi (en ce qui me concerne en tout cas). Mais ma porte ne sera pas ouverte pour autant parce que ces actes parfois ne peuvent être corrigés, et ce, tout simplement parce que ces personnes ne peuvent ou ne savent agir autrement.

On aura beau essayer d'expliquer, de tenter de faire comprendre, de vouloir faire évoluer les choses,
on aura beau aussi se dire qu'en parlant on peut aider ces gens-là à agir autrement, s'ils pensent être dans La Vérité, rien ne pourra les changer.
En attendant, ils nous auront fait du mal et auront laisser des blessures qui cicatriseront mais peut-être en restera-t-il toujours une trace.

Cela dit, je pense que l'équilibre de la compréhension dont je parlais permet à soi-même d'avancer et d'emprunter un autre chemin, et qui sait, éviter ces rencontres qui ne sont pas les bonnes.


oui... dans l'ensemble...
et c'est la raison pour laquelle il faut souvent agir (Hopono manière) dans le silence de son coeur et de son ame....
Les mots trahissent souvent nos pensées en réduisant par l'absence de finesse sémantique, de comprehension réciproque... tout ce qu'on voudrait exprimer.... (Dieu sait :) :wink: que je connais bien ce phénomène....), cependant je sais aussi que nous n'avons, dans l'ensemble que ce moyen pour communiquer en dehors de ce qu'on appelle la communication non verbale (qui peut aussi nous trahir de moult façons)....
J'ai eu du mal à comprendre le silence.... et l'observer encore maintenant.... mais pourtant... on dit qu'il est "d'or"... me disait ma parfois sage gd-mère :)

et oui pour les leçons qui font qu'on ne recommence pas les memes erreurs et qu'on emprunte pas les memes expériences.... :lol:

bises pas muettes riiiiiiiiiiiiiiiiiiiiires
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

abela cain

Messagepar abela cain » 03 Sep 2011, 18:49

gégé a écrit :Pour le pardon, le Ho'oponopono est tout simplement magique, mais c'est NOUS qui demandons pardon, et pas nous qui offrons "généreusement",avec un peu de supériorité ou de condescendence, notre pardon à l'autre, le pauvre qui ne sait pas, etc ... donc dans l'égo.

Quand ça titille à l'intérieur, c'est que nous résonnons ça ausi EN NOUS et qu'il serait bien d'y mettre un coup de Monsieur propre :wink:

Si l'on pardonne vraiment, mais vraiment, alors la prochaine fois qu'on voit la personne, ça ne devrait même plus nous arriver dans la tête ces pensées de l'avoir pardonné.

:lol: :lol: :lol:


J'aime bien l'état d'esprit exprimé ici ; car c'est vrai qu'il y a souvent de la superficialité (mots et actes) dans cet acte de pardonner. Mais une question : pourquoi pardonner ?

N'est ce pas une manière de passer le tampon sur les mots qui ont été écrit sur le tableau noir de cette rencontre ? On lui pardonne. N'est ce pas montrer une sorte de supériorité à l'égard de cet autre qui nous a fait du mal ? On lui pardonne.

Je comprends bien la phrase de gégé "Quand ça titille à l'intérieur, c'est que nous résonnons ça ausi EN NOUS et qu'il serait bien d'y mettre un coup de Monsieur propre :wink: "

Pourquoi pardonner ? Qu'a-t-on a reprocher à la situation qui a conduit à une rupture, une histoire (sordide) a recevoir des coups, à être "cassé", etc. N'étais ce pas une expérience nécessaire ? Ne fallait il pas vivre cela pour être ce qu'on est aujourd'hui ?

Abela Cain

PS : j'ai édité le post entre temps : désolé s'il manque des trucs auxquels vous auriez pu réagir :oops:

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

Messagepar manou » 03 Sep 2011, 21:33

abela cain a écrit : une question : pourquoi pardonner ?

N'est ce pas une manière de passer le tampon sur les mots qui ont été écrit sur le tableau noir de cette rencontre ? On lui pardonne. N'est ce pas montrer une sorte de supériorité à l'égard de cet autre qui nous a fait du mal ? On lui pardonne.

Je comprends bien la phrase de gégé "Quand ça titille à l'intérieur, c'est que nous résonnons ça ausi EN NOUS et qu'il serait bien d'y mettre un coup de Monsieur propre :wink: "

Pourquoi pardonner ? Qu'a-t-on a reprocher à la situation qui a conduit à une rupture, une histoire (sordide) a recevoir des coups, à être "cassé", etc. N'étais ce pas une expérience nécessaire ? Ne fallait il pas vivre cela pour être ce qu'on est aujourd'hui ?

Abela Cain

PS : j'ai édité le post entre temps : désolé s'il manque des trucs auxquels vous auriez pu réagir :oops:


PARDONNER c'est tout cela :
- expérience souvent difficile et nécessaire (sans doute selon l'idée de l'expérimentation terrestre), qui choisie par nous et exécutée par d'autres aussi, dans la douleur doit être comme "effacée", une fois qu'on a compris...
- UNIS.... quand l'un "pardonne", gomme..... plus rien ou presk ne subsiste.... et on peut avancer....
Je l'ai vécu.... sans rien dire à l'autre j'ai pardonné, ensuite à l'entrevue suivante, les choses étaient plus fluides, plus faciles.... Parfois "l'Autre" est revenu tout seul.... :)
- pas d'esprit de supériorité, sinon c'est "rapé" !!! ça ne fonctionne pas....
- Perso, comme je pense que l'histoire de l'unité est réelle, les physiciens semblent nous le prouver de plus en plus.... chacun est dans son "prisme" mais nous sommes UN.... donc quand on pardonne à soi cette partie commune avec d'autres ??? parfois douloureuse....

à suivre.... :)
bises lumineuses
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

noble
Messages : 362
Enregistré le : 16 Sep 2009, 18:13
Localisation : nord

Messagepar noble » 04 Sep 2011, 00:23

manou a écrit :
- UNIS.... quand l'un "pardonne", gomme..... plus rien ou presk ne subsiste.... et on peut avancer....


Et bien voilà la réponse, je suis d'accord avec Manon.

C.A.D quand une personne nous fait du mal, soit physiquement soit moralement ou autres, ce mal se grave dans nous cellules et nous fait du mal.
Pour supprimer ce mal l'ego suggère la vengeance pour ce soulagé.
Mais ça ne résout rien, car le mal est toujours là, et il ne fait que s’amplifier et fait boule de neige qui grandi, voir même qui se transmis de génération en génération.
Le soi lui a trouver une gomme avec laquelle on peut éradiquer ce mal qui nous ronge et sans pour autant faire des courbettes ou aller voir la personne qui nous a fait ce mal
Cette gomme qui est le pardon sert non seulement à nous soulager mais nous aide dans notre travail spirituel .Et comme vous le savez, quand il y’a souffrances, on ne peut pas être a l'aise pour avancer sur le plan spirituel
Donc le pardon n’a rien avoir avec la personne qui nous a fait du mal mais avec le mal qui nous ronge.
Ceci dit cette gomme coute très cher en force intérieure d’où sa rareté

Aller que la force soit avec vous

.

Pascal35
Messages : 49
Enregistré le : 24 Mar 2011, 08:27
Localisation : bain de bretagne

Messagepar Pascal35 » 04 Sep 2011, 08:11

PARDONNER

je ne sais pas crier, je ne sais pas me battre.
alors quant je pardonne, sais la soupape de
sécurité sur la cocote minute.
(Même si sa ne fonctionne pas toujours )

Je le fait pour moi, mais aussi pour l'autre.
Comme beaucoup d'entre nous, je cherche
a être le plus léger possible.
Pour poursuivre mon chemin de l’éveil.
:D
pascal35


Retourner vers « diverses interrogations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité