Méditation solaire, kesako ?

Et oui, il y aura toujours des questionnements qu'on aura de la peine à classer dans une rubrique, alors c'est là !!!
  • Auteur
    Messages
Stonelolo
Messages : 252
Enregistré le : 27 Mai 2008, 16:12
Localisation : Bretagne

Méditation solaire, kesako ?

Messagepar Stonelolo » 15 Déc 2008, 14:18

Comment éveiller son soleil intérieur ?
C'est le titre d'un bouquin, qui aborde la médiation solaire, ou plutôt la technique associée. L'exposé est assez déroutant pour le modeste chercheur que je suis...

Sans vouloir entrer + dans les détails, connaissez-vous ce dont je parles ?
Et si oui qu'en pensez-vous ?

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

un bout de reponse

Messagepar manou » 15 Déc 2008, 20:19

je pense que c'est aussi une autre façon de parler de méditation et de retour sur notre soleil intérieur, notre propre etre divin, notre soi...
je reviendrai en parler... j'ai trouvé cela....
si cela peut t'aider ?
http://users.belgacom.net/grenade/medit ... ire_2.html
lien intéressant et complet, il me semble...
une explication :
http://www.sagesse-meditation.net/esote ... erison.pdf

des pratiques :
http://www.paperblog.fr/1041335/meditat ... terieur-2/

bises lumineuses
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

Stonelolo
Messages : 252
Enregistré le : 27 Mai 2008, 16:12
Localisation : Bretagne

Messagepar Stonelolo » 16 Déc 2008, 10:25

Manou,

merci de tes infos.
Cependant, je voulais parler du soleil intérieur, ça n'a pas de rapport avec le plexus solaire.
Il s'agit de 2 centres énergétiques précis et distincts des chakras : le cœur solaire (sacré cœur) et le hara, qui sont "inactifs" par défaut (référence à Chris Iwen).
En avez-vous entendu parler ?

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

manou chercheur-trouveur lol

Messagepar manou » 16 Déc 2008, 11:53

bon par intérêt... et curieuse...
j'ai lu récemment kkchose sur le "hara" (se faire hara-kiri :shock: )
j'ai trouvé ces explications de la revue psychologie

Hara, la force vient du ventre
Les Japonais l’assurent : notre ventre ou “hara” est le réservoir de notre énergie. Centrés sur lui, nous faisons preuve d’assurance et de sérénité. Coupés de lui, le moindre choc peut nous faire vaciller…

Catherine Maillard
Hara, la force vient du ventre
Les Japonais l’assurent : notre ventre ou “hara” est le réservoir de notre énergie. Centrés sur lui, nous faisons preuve d’assurance et de sérénité. Coupés de lui, le moindre choc peut nous faire vaciller…


‘avenir nous inquiète et nous nous montrons particulièrement irascibles avec notre entourage. Stress, insomnie, mal de dos, problèmes digestifs sont notre lot quotidien. Directeur du centre Dürckheim – un centre de méditation –, Jacques Castermane l’affirme : « La plupart de nos maux ont pour origine la perte de contact avec notre “hara”. »
Ce hara ou "rayonnement de notre force vitale" est une zone située juste trois doigts en dessous du nombril, une sorte de puits sans fond qui irradie de l’abdomen au bas-ventre, dont nous pourrions tirer force et sécurité. Bonne nouvelle : ceux qui arborent un petit ventre bombé posséderaient la géométrie idéale pour le cultiver !

Ce sont les Japonais qui ont le plus développé la conscience du hara. Encore appelé "océan de l’énergie", il est considéré comme le centre de la vie instinctive et intuitive, dont dépendent toutes nos fonctions physiologiques mais aussi psychologiques.

Un enracinement naturel
Comment reconnaître une personne centrée sur son hara ? « Elle est solidement ancrée sur terre », explique Jacques Castermane. A l’inverse, un individu décentré manifeste un déséquilibre : poitrine en avant, ventre rentré, épaules contractées. Chez lui, la tête domine. La fonction intellectuelle prime sur l’instinct. Déconnecté de son bassin, un simple choc peut alors l’ébranler. Qu’il soit physique ou émotionnel. On peut en faire soi-même l’expérience dans le métro. Si une simple bousculade nous fait vaciller, il y a de grandes chances pour que nous ne soyons plus en harmonie avec notre hara.

« Certains enfants sont un très bon exemple du fait que “demeurer dans son propre ventre” est une chose extrêmement naturelle, écrit L. Jolly dans “Le Do-in hara” (De Vecchi, 1997). On voit des enfants âgés de 2 ou 3 ans, assis par terre, dans une attitude royale. Ils se tiennent droits sans effort. Ils n’ont pas besoin d’un appui pour leur dos, à l’inverse de la majorité des adultes. Leurs jambes reposent sans tension sur le sol. On dirait qu’une force mystérieuse, comparable à la sève des plantes, parcourt leur buste, afin qu’ils conservent cette position sans fatigue. Cette force provient du hara. »

Dialoguer de ventre à ventre
Se recentrer sur notre ventre peut aussi aider à mieux communiquer avec les autres et à gérer nos émotions. « Une vraie conversation doit être menée de ventre à ventre, et pas seulement de bouche à oreille, suggère Jacques Castermane. Les individus irritables qui se montent la tête facilement portent souvent le “ventre haut”. Une personne au “ventre bas” ne réagit pas si vivement. »

Explication : lorsqu’une contrariété nous conduit à nous échauffer, à hausser le ton, une bonne maîtrise du hara permettrait de « tasser cette énergie dans la région des hanches pour éviter qu’elle nous déborde ». Attention : il n’est nullement question de refouler nos émotions, mais de leur offrir un espace corporel pour pouvoir les observer sans se laisser submerger.

Comment le fortifier
Si nous ressentons souvent de la fatigue après une journée de travail, c’est peut-être aussi parce que nous ne sommes pas dans notre hara. En nous appuyant sur les seules forces de l’ego, du mental, nous nous sommes coupés des forces profondes de l’être.

Le "zazen", le shintaïdo et le massage respiratoire peuvent nous aider à retrouver notre centre.

La posture “zazen”
En position "seiza" (assis sur les talons, les genoux plus bas que le bassin, dos bien droit, épaules détendues), la respiration est calme et se déroule dans l’abdomen. Une gageure pour la plupart d’entre nous qui respirons seulement par le haut du corps. En amenant la respiration sous le diaphragme, nous en venons à nourrir tout naturellement notre centre énergétique.

Bénéfice immédiat : une sensation de vitalité accompagnée d’un grand calme. « En se concentrant pleinement sur le moment présent, l’énergie du hara s’accroît », explique Katia Rebel, responsable du Dojo Zen de Paris, où se pratique le "zazen" ("assise" en français). Au début, la posture est difficile à tenir. Mais plus on se montre assidu, plus l’équilibre, tant physique que psychologique, augmente. « Au bureau, dans des moments de grande fatigue, je m’inspire de cette posture en restant bien droite sur ma chaise, et je me sens vite moins débordée », assure Elisabeth, 45 ans, informaticienne.

Le shintaïdo
« Dès les premiers cours, j’ai été encouragé à ouvrir les hanches et le ventre, mais aussi la poitrine, les mains et la bouche », raconte Hugues, 32 ans, comédien. Dans la galaxie des arts martiaux japonais, le shintaïdo est la seule discipline à faire appel à cette nécessité d’ouverture. « Pour nous, au-delà de la désignation du ventre, le mot hara fait référence aux différentes énergies qui en émanent : puissance, dynamisme et profondeur », explique Pierre Quettier, responsable du centre Richesses du Japon.

La technique est exigeante : les sauts en font sa spécificité. Paumes de main ouvertes, tout comme le bassin, la bouche et les yeux, le corps s’arc-boute dans une totale ouverture. Ces exercices ont pour but d’ouvrir le hara, mais aussi de renforcer le bas du corps et d’assouplir. « L’énergie libérée augmente aussi la faculté d’une personne à influer sur son environnement », poursuit Pierre Quettier.

Cadre dans une compagnie aérienne, Mario, 38 ans, confirme : « J’étais un chef de service assez tyrannique. Depuis que je pratique le shintaïdo, mes relations professionnelles se sont nettement améliorées : je suis devenu plus souple. » Ainsi, on dira d’un responsable d’entreprise qu’il a le hara "ouvert" s’il laisse se développer des réseaux d’affinité et favorise l’autonomie de ceux qui travaillent avec lui. Considérer son collègue de bureau comme un partenaire et non un adversaire, c’est aussi, selon la philosophie du shintaïdo, une affaire de hara.

Le massage respiratoire
Plus accessible et plus doux : le soin du hara. Un massage respiratoire proposé par Thibault Marlin, spécialiste des techniques asiatiques chez Lancôme. Le but : rééduquer la tonicité de l’abdomen en ramenant l’énergie au centre du corps, dans la zone située en avant du sacrum et de la cinquième lombaire, « afin de célébrer les noces du ciel et de la terre, c’est-à-dire notre verticalité ». Au départ, Thibault effectue un diagnostic sur la façon dont nous habitons notre hara : « Quand l’énergie est trop haute, les épaules sont relevées, et les tensions viennent s’y loger, provoquant, au fil du temps, des douleurs dorsales chroniques. Si elle est trop basse, la circulation des jambes ralentit, occasionnant lourdeurs et gonflements. »

Première étape : on expire avec force et conscience pour ramener la sensibilité dans le bassin. En même temps, Thibault accompagne ce massage respiratoire interne par un massage extérieur avec les mains. Entre deux expirations profondes, il encourage à pousser de gros soupirs, comme pour évacuer nos soucis. Au final, on ressent une profonde détente et un sentiment d’unité entre les trois étages de notre corps : le bassin, les poumons et la tête. Un soin pour reconstruire en douceur son hara et, qui sait, trouver l’équilibre nécessaire pour vivre de façon plus positive.

EXERCICES :
=> Les pieds sur terre
Pour s’épanouir, le hara a besoin d’un appui solide : les jambes. Il est donc nécessaire de bien poser les pieds sur terre.

• Le matin, pieds nus, marchez lentement en
déroulant vos pieds sur le sol. Commencez par le talon, la plante des pieds, puis les orteils. Faites-le en conscience.

• Au bureau, bien assis dans votre bassin, faites glisser vos pieds sur des petits rouleaux de massage en bois. Mais pas de façon mécanique : focalisez toute votre
attention sur ce geste.

• Le soir, prenez votre pied gauche dans votre main droite. Doigts de pied et doigts de main croisés, écartez vos orteils et utilisez votre paume pour relancer la circulation dans la voûte plantaire. Changez de pied.

=> La détente
Difficile de développer son hara le ventre noué par le stress. Apprenez à vous détendre. Pour faire le vide et chasser les tensions corporelles, répétez cet exercice : une main sur la poitrine, l’autre sur l’abdomen, inspirez en gonflant le ventre et expirez en dégonflant. Puis haussez les épaules, en inspirant (par le buste). Maintenez quelques secondes, et relâchez en expirant (par le ventre). Cinq fois.


j'ai laissé l'article entier.... il peut servir a quelqu'un....
et il étend au dela de la spiritualité.. le travail sur le HARA.. ce qui n'est pas étonnant

par contre rien trouvé sur l'autre centre dont tu parles : coeur solaire... ou sacré coeur si ce n'est une explication mystique ayant trait au Christ....
Quand on cherche sur "centres énergétiques", on nous ramène aux chakras..
Pour l'instant je ne vois pas.... et n'ai pas lu Chris Iwen

voila perso ce que je vois pour le moment
mais ce "soleil intérieur"me paraitrait etre en relation avec l'harmonie de ts les chakras... l'équilibre intérieur... qui te permet de rayonner....???

je travaille sur cela personnellement..... et les apports de lumière blanche, dorée... voire ROSE, VIOLETTE (la flamme)...

... voir peut etre un developpement plus précis sur le 7 RAYONS ???
http://www.lespasseurs.com/7_rayons.htm

BISES lumineuses
manou

"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

ludogue
Messages : 10
Enregistré le : 13 Fév 2009, 22:42
Localisation : Belfort

Messagepar ludogue » 15 Fév 2009, 04:18

Bonsoir freres et soeurs chercheurs,

Je passais par la par hazard et je suis tomber sur ce post.

Apprenant en ce moment la méditation solaire, je vais essayer de vous en parler avec le peu que j'en maitrise.

Pour le dire simplement il s'agit de rayonner de la joie. Ou bien encore sourire du plus profond du coeur.

Je doit dire que manou à quelque piste sur la méditation solaire. Ses deux premiers liens en parlent, le troisieme par contre pas du tout.

Tu parlais du plexus solaire, celui ci correspond plutot à un centre émotionel.
Le coeur solaire est plutot dans la poitrine.

En effet certain, l'appel christ intérieur ou divinité interieur celon les cultures.
Le sacré coeur est une peinture ( il me semble ) ou l'on voit le christ rayonner de la lumiere avec son soleil intereure.
Alice Bailley en parle aussi et surment beaucoup d'autres avec une autre appellation.

Chriss et Kessani Iwen ont une vision beaucoup plus pragmatique de la méditation solaire ( et de la spiritualité en général ). C'est ce qui me plait beaucoup chez ces autheurs. Il est clair que cela plais beaucoup moins aux gens qui préfere le mystisisme et qui ont besoin de symboles pour avancer.

D'autre pars c'est une bonne idée de parler du hara, car il presente quelque similitude avec le coeur ( solaire ).

Comme le hara, le coeur est un centre de conscience. Cela veut dire qu'il ont tout deux un aspect énérgétique mais il font aussi partis de notre consciense.

Toutefois, l'énérgie du hara est plutot neutre ( d'apres ce que j'ai compris du hara ) l'énérgie du coeur à une coloration qui est l'amour/joie/paix.

C'est pour cela, que quand certains experimentent des moments de reconnection avec le coeur, ont l'impression d'etre relié au tout. L'interprétation qu'ils en ressortent dépand beaucoup des cultures.

Les chackras n'on que peut de chose à voir avec cela. On pourrai dire que ceux ci font partie de la personalité. Ce sont des portes énérgétiques reliant les corps physique, astral et mental. Ceux ci se developpe en meme temps que la personalité.
Ils présentent, à mon sens, moins d'interet. Simplement parsque ce genre de dévelopement est finallement aussi transitoire que notre personalité. Alors que cela n'est pas le cas pour le coeur et le hara qui font partis de notre ame.

Toutefois, il faut pouvoir mettre la personalité en veilleuse pour laisser le coeur s'exprimer. Je pense que cela doit aussi etre vrai pour le hara ( et d'autre type de méditation ).
En faite, la méditation se fait avec le coeur et pas avec le mental. C'est un point tres important.
Les prérequis sont un minimum de détachement, de compassion et de bienvellance. Sans cela la méditation solaire ne sert à rien du tout ou bien risque d'etre difficile.

On peut dire que les bénéfices du travail sur le coeur sont équivalent des bénéfices du travail sur le hara avec en plus une augmentation de l'amour et la joie qui se traduisent dans la personalitée par une augmentation des qualités dérivées ( bienvellance, compassion, détachement ... )

Autrement dit, voir le monde avec le coeur nous évite les emotions négatives et nous évite de prendre l'énérgie des autres.

Mais la méditation solaire va encore plus loin en optimisant l'apport énérgétique à travers la respiration. C'est du travail sur du long terme et Il vaut mieux etre motivé et organisé. On pourrai dire que le but de celle ci est le 2eme niveau d'activation solaire ( que l'on peut atteindre sans passer par le premier ).

J'espere que cela vous donnera quelques pistes à méditer...

Mais, pour ceux que cela interesse, le mieux et evidement d'acheter le livre.

Que la joie remplisse vos coeurs et illumine votre chemin.
Ludo,

seb

...

Messagepar seb » 15 Fév 2009, 11:58

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:40, modifié 1 fois.

Fleur47
Messages : 273
Enregistré le : 03 Sep 2008, 11:04
Localisation : Lot et Garonne
Contact :

Messagepar Fleur47 » 15 Fév 2009, 12:33

Pourquoi toujours faire si compliqué, alors que tout est si simple ?

Evidement que nous trouvons une multitude de pratiques diverses et variés, puisqu'il y a de nombreux livres et auteurs différents, tout cela donne beaucoup de pistes différentes, et il ne s'agit pas de s'y perdre en essayant de trouver une pratique ou un enseignement qui semble nous convenir. Rien n'est figé. Ce qui nous semble bon pour nous aujourd'hui le sera t il demain? ben je ne sais pas, je verrai demain !!!
Je pense sincérement que la vie nous offre toutes les clés, à nous de trouver (sans forcément chercher) les bonnes pour ouvrir les portes...

J'ai trouvé cette phrase (au hasard!) ....
"La spiritualité est une affaire de joie, d’amusement, de création et de jeu. Ça n’est absolument pas rigide, rempli de règles, ou de jugements catégoriques. C’est de la liberté, de l’amour et des rires."

Bon sur ce, je vais ouvrir un livre...non je rigole !!!!

Bises fleuries :D
Bonne route sur le chemin de votre vie.
mon new blog http://natifleur.wordpress.com

manou
Messages : 3955
Enregistré le : 25 Avr 2006, 13:47
Localisation : ST MALO

oui.... tous les chemins.....

Messagepar manou » 15 Fév 2009, 13:42

menent ... AU COEUR eventuellement si on sait ecouter....
C'est vrai que cela peut etre simple !!!
"heureux les simples d'esprit, le royaume des cieux leur appartient" !!!

mais comme nous sommes, dans nos optiques, supposés expérimenter plusieurs "peaux"... nous avons a chaque fois des entrées différentes, et , je dirai que le but, le rallye :shock: :wink: c'est d'arriver au "coeur".... de nous memes, de la vie !!!
d'aucuns sont devenus des intellos et ont besoin de foultitudes de lectures, dogmes à étudier.(dominés par le mental ???).. etc... et d'autres sont religieux... et font passer tt par le "chas" des principes religieux... (souvent dominés par des chefs.. ? )... etc...ET d'autres ne sont absolument pas préoccupés par tout ça et vivent des vies différentes, ce que nous devons accepter !!!.

Pour moi , effectivement, bien qu'il m'ait fallu du temps, et accepter de ne plus douter de moi.... je crois que nous sommes a meme de fonder nos propres "croyances" en nous écoutant au centre de nous memes... mais suivant l'éducation globale reçue... c'est plus ou moins rapide, et facile....
mais je ne peux denier que pour forger cela, je suis allée me frotter a diff expériences relatées, à diff explications données par des gens qui ont réfléchi sur cela... mais c'est moi ! c'est tout !!! et je peux desormais comprendre que ce n'est pas le chemin de tous... l'important c"est de se comprendre au dela, en toute simplicité et tolérance.

BISOUS D'amour et de sérénité, dans la lumiere
manou
"Pour réussir sa vie il faut avoir des rêves... " positifs cela va de soi :-)

mystk
Messages : 559
Enregistré le : 11 Mar 2007, 20:23
Localisation : Val d'Oise

Messagepar mystk » 15 Fév 2009, 14:36

Djulé!

Super résumé Ludogue et merci, j'ai commencé aussi à pratiquer la méditation solaire et c'est un réel bonheur.

:wink:

ludogue
Messages : 10
Enregistré le : 13 Fév 2009, 22:42
Localisation : Belfort

Messagepar ludogue » 15 Fév 2009, 16:43

Salut seb,

J'ai l'impression que tu me propose une piste de réflexion interressante. Peut etre pouvons nous appronfondir.

Je crois aussi beaucoup au développement du hara, mais cela n'est pas la voie que j'ai choisie.

Mais pour moi le hara n'est pas un chakra, alors comment peut t'il s'équilibrer avec le 3eme oeil qui est un chakra ? Je pense qu'il y a un petit mélange ou bien un probleme de vocabulaire. Apres tout on a probablement pas le meme.

Alors, soit tu me parle d'un équilibre entre le hara et le méta-psi ( centre de conscience qui est au milieu de la tete ), soit tu me parle d'un équilibre entre le chakra sacré et le troisieme oeil. Je pencherai plutot pour la premiere interpretation.

Peut etre, faut il préciser que le coeur et le hara ne sont pas des chakras. Ce qui prette à confusion c'est que le coeur est au meme niveau que le chakra du coeur. Le hara est probablement au niveau du chakra sacré.
Donc il y a le coeur et son chakra. Le chakra en question s'appel bien "chakra du ..." si vous voyez ou je veux en venir.

Pour l'équilibre des chakras ( qui n'est pas ma principal préocupation ), j'ai pu constater un lien entre le troisieme oeuil ( 6eme chakra ) et le chakra racine ( 1er ).
Chez moi, une vibrassion sur le troisieme oeuil et accompagner par une vibration au niveau du 1er chakra.
J'ai pu constater, mais c'est moins flagrent, un lien entre le chakra du plexus solaire ( 3eme ) et celui du coeur ( 4eme ). Mais la c'est peut etre une autre histoire : l'énergie que l'on concentre habituellement au niveau du plexus solaire se déplace petit a petit au niveau du coeur ( spirituel ).
Cela me laisse penser, logiquement, qu'il peut y avoir un lien entre le chakra sacré ( 2eme ) et le chakra de la gorge ( 5eme ). Toutefois, je ne suis pas sure cette logique.

Peut etre que quelqu'un qui a de l'experience avec les chakras pourai nous éclairer ?

Je ne comprend pas trop ce que tu veux dire par 's'auto-canalise'. Bien sure vu comme ca c'est une contradiction.
A ce niveau lorsque je médite ( une partie seulement de la méditation solaire ), je sens le coeur aspirer de l'énérgie de maniere automatique. C'est a priorie de la respiration qu'il tire celle ci. Il est probable que j'atteigne un jour une limite qui m'obligera à faire en sorte d'ammener plus d'énergie. Et c'est justement la partie de la méditation que je ne pratique pas encore ( respiration et compression de l'énergie dans le coeur ).
En effet, j'apprend les outils de cette méditation petit à petit, parsque pour les utiliser vraiment, il faut pouvoir le faire s'en y penser ( avec le coeur ).
Pour l'instant je travaille plutot la qualité du rayonnement.

Pour ta suggesion d'égoisme, je crois comprendre meme si je pense que le mot est mal adapter. L'égoisme, c'est etre centré sur la personnalité. Alors qu'ici il s'agit bien de l'inverse ( centré sur le coeur ou bien le hara pourquoi pas ). D'autre part le rayonement du coeur procede aussi de la bienveillance universelle. La bienveillance c'est vouloir le bien de tous, petit ou grand. Du point de vue du coeur il s'agit d'autres choses que les biens materiels évidement. En faite, dans l'histoire le mental ne doit pas pensser que ceci ou cela serait bien pour un tel ou une telle, parsque la on s'écarterai du but. Bien sure, a coté de la méditation, pourquoi pas.

seb

Messagepar seb » 15 Fév 2009, 17:18

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:40, modifié 1 fois.

ludogue
Messages : 10
Enregistré le : 13 Fév 2009, 22:42
Localisation : Belfort

Messagepar ludogue » 15 Fév 2009, 17:30

Salut Fleur47,

Oui en effet, finallement c'est tres simple si on le veux :
C'est en forgeant que l'on devient forgeron, et c'est en rayonnant que l'on devient un soleil. Mais le forgeron, met beaucoup de temps et de travail avant d'etre un vrai expert et c'est pareil si on veut devenir un soleil.

Ce qui devient compliqué, c'est quand la personalité s'en melle ( et je n'en suis pas exempté, je fait de mon mieux ). Celle ci trouvera milles facons d'interpreter les choses, milles facons d'attirer notre attention sur ceci ou cela et milles facons de critiquer ou de ne pas aimer. Et cela l'empeche d'écouter et de laisser s'exprimer notre ame. La dessus chacun, doit trouver sa méthode. Mais quand l'ame commence à s'exprimer on rescent forecement un besoin de méditation.

Ce qui me dérange un peu quand meme, c'est que ce que tu dis incline un peu à la paresse. Pourtant je ne pense pas que tu applique vraiment cela, tu travail quand meme sur toi non ?

Bien, que l'on finissent par trouver une clé ( en cherchant, c'est forcement plus rapide c'est evident ), encore faut il ouvrir la porte et arpenter le chemin.

Si il y avait rien a faire, alors pourquoi certains passent ils énormements de temps à méditer ou à prier. C'est forcement, qu'ils ont compris ( intuitivement et par experience ) les besoins de l'ame et qu'ils conforme leur vie à ce qu'il ont compris.

Dans mon cas, c'est un peu la meme chose. Un jour je me suis poser des questions sur mes recsentie lors de ces moments de reconnection avec le coeur. Vous avez probablement aussi experimenter ces sensations de joie énérgétique parcourant et fesant vibrer tout le corp. A coté de cela, meme l'orgasme me parrait gris.
Cela se passait au bord d'une riviere et il n'y avait que moi et la nature.
Et alors, je me suis mis à essayer de reproduire ces moments ( en m'imaginant d'abord au bord de la riviere ). Apres tout, pourquoi je serai pas heureux tout le temps ?
J'ai donc beaucoup chercher et je suis tomber sur les écrits de Chris et Kessani Iwen. Et cela vraiment été une révélation. Enfin des explications pragmatiques épuré de toutes visions mystiques. J'ai donc essayer de faire ce qu'ils disais ( en partit pour l'instant comme je l'ai dit ). Et vraiment, je suis convaincu par cette augmentation de joie permanante ( j'imagine tans que je pratique régulierement ) et aussi par l'augmentation de la fréquence de ces moments de joie. Pour moi, c'est une évidence : il faut que j'organise ma vie pour pouvoir méditer. J'espere qu'un jour je pourrai etre dans cet état de joie tout le temps. Et pour cela, il y a pas 36 solutions...

Je suis un peu désolé, de m'opposer à ton opinion. Je t'assure que cela n'est pas une attaque personel. Au contraire, cela nous arrengerais beaucoup, si plus de monde était comme toi.

ludogue
Messages : 10
Enregistré le : 13 Fév 2009, 22:42
Localisation : Belfort

Messagepar ludogue » 15 Fév 2009, 17:38

seb a écrit :Donc, en ce qui concerne ton interprétation/perception
du mot égoïsme:

"Je voudrais, ici, amener une précision sur la notion d'égoïsme que j'ai soulignée tout à l'heure. Égoïsme ne veut pas dire égocentrisme. L'égoïsme n'exclut pas la compassion, le respect, etc. Dans le sens où je l'entendais, l'égoïsme est tout simplement le respect de soi, l'amour de soi nous rendant capable de devenir pleinement le maître de soi. Sans cette maîtrise, le pouvoir du cœur peut faire de grands ravages."


Je me disais bien, mais cela pouvais préter à confusion. Merci pour cette précision.

Pourrais tu me parler d'avantage des ravages que pourrai faire le pouvoir du coeur ?

Je penssai plutot que le pouvoir du coeur donnais, entre autre, la maitrise de soi, alors cela m'interpel.

seb

Messagepar seb » 15 Fév 2009, 18:13

...
Modifié en dernier par seb le 11 Juin 2009, 20:39, modifié 1 fois.

ludogue
Messages : 10
Enregistré le : 13 Fév 2009, 22:42
Localisation : Belfort

Messagepar ludogue » 15 Fév 2009, 18:23

Salut manou,

Effectivement, le mieux que l'on puisse faire c'est d'observer soi meme son fonctionnement plutot que d'attendre que quelqu'un vous l'indique.

Mais parfois, lire permet d'obtenir les explications que l'on ne peut pas ( encore ? ) obtenir seul. Cela permet aussi de savoir quoi observer.

Le mental peut etre un obstacle, on l'a tous compris. Mais c'est aussi un outil fantastique lorsqu'il est bien employé. Alors je l'aime aussi mon mental :D ( seb a dit qu'il faut le respecter et il a raison )

C'est notament grace à lui, que l'on peut maitriser les émotions ( en partit du moins ).
Mais c'est vrai, j'ai toujours été admiratif envers les simples d'esprit. parsqu'il se prennent jamais la tete et ils semblent souvent heureux ( c'est que cela doit etre un truc a apprendre ). Par contre, ceux qui sont complétement diriger par leurs émotions ( et leur instinct ) et certains en profite, c'est évident. Mais si cela se trouve, ils s'en fichent pas mal et ils ont raison. Alors il ne faut pas leur en parler.

Au niveau spirituel :
- Quelqu'un de mental finit par développer l'intuition et donc la communication avec son ame a travers l'intellect.
- Quelqu'un d'émotionel finit par développer la dévotion et donc la communication avec son ame à travers les émotions.
- Quelqu'un de physique, heu, cela n'existe plus non ?

Donc, le chemin de quelqu'un de mental vers son ame est surement différent mais le résultat est probablement le meme.


Retourner vers « diverses interrogations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité