AIDER UN OU UNE AMIE

Beaucoup sont capables de choses étonnantes, et vous aussi, mais vous ne le savez peut-être pas encore, ou pas très bien, si si ! ...
  • Auteur
    Messages
Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

AIDER UN OU UNE AMIE

Messagepar Fleurilège » 30 Aoû 2009, 14:59

Extrait de "La guérisons intérieure, un sens à la souffrance" de Colette Portelance

En réalité, l'aide la plus apaisante que nous puissions apporter à ceux qui souffrent est d'abord de les assurer de notre disponibilité sans verser dans l'oubli de soi, ce qui suppose une écoute attentive des émotions que déclenche en nous leur souffrance. Cette attitude est indispensable pour nous protéger contre les réactions défensives de prise en charge fréquemment soulevées par notre impuissance, notre insécurité et nos peurs. Ces réactions privent la personnes affectée par la douleur physique ou la douleur morale de l'écoute emphatique et non intervenant dont elle a véritablement besoins; pour offrir cette écoute, il est fondamental de laisser à cette personne la responsabilité de la résolution de ses problème et des moyens pour y arriver. Dans la plupart des cas, dispenser des conseils et adopter un comportement de "sauver" ne sert qu'à soulager nos propres malaises et qu'à amplifier à court ou long terme la souffrance de l'autre.

Vouloir à tout prix sortir un être souffrant de sa tourmente sans l'écouter, c'est lui signifier indirectement que nous ne lui faisons s pas confiance, c'est risquer de susciter la dépendance, c'est l'empêcher d'accéder à ses ressources, c'est ne pas respecter son rythme de cheminement comme si nous tirions sur un arbuste pour qu'il pousse plus vite et c'est surtout ajouter à ses tourments une souffrance plus grande, celle du doute de lui-même. L'écoute véritable vous permet d'entendre les besoins réels de l'autre et d'y répondre dans la mesure une demande de prise en charge. Elle nous fournit les informations favorables à une relation d'aide fondée sur l'amour plutôt que sur l'égocentrisme de celui qui se rend disponible aux autres pour les rendre redevables; Elle est l'expression non verbale, mais non moins percutante, de notre foi totale en sa capacité de n'en sortir et elle contribue à développer chez lui ce qui est indispensable à son processus de guérison intérieure : l'amour de ois.


J'ai une très bonne amie, en difficulté, car elle a une maladie proche de la sclérose en plaque.

J'ai cherché un moyen de l'aider. Aujourd'hui elle a accepté sa situation "d'handicapée", mais avec difficulté.

Cependant, sa manière défensive de se comporter, m'a un peu éloignée d'elle, le temps pour moi de trouver qu'elle attitude adopter.

Je pense avoir trouvé, grâce à Colette Portelance.

Avez vous des ami (es) qui ont eu des passages difficiles, et pour qui vous n'avez pas su ou peut être avez vous su quoi faire pour les aider?


Pas évident.
On a beau cultiver le positivisme, l'espoir, etc...... tout le monde n'est pas dans ce cas. Comment expliquer nos convictions?
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?

gégé
Messages : 2993
Enregistré le : 17 Mar 2007, 23:24
Localisation : Bassin d'Arcachon
Contact :

Messagepar gégé » 30 Aoû 2009, 17:39

Je pense que lorsqu'on est dans la m.... comme l'est aparremment la personne que tu connais, il est difficile d'être sereine et qu'elle doit envoyer paître les gens, y compris ses ami(e)s -- peut-être pour les protéger d'ailleurs --
Donc les phrases que tu as mises de Colette Portelance sont d'une grande vérité.
Pas faciles à mettre en oeuvre, je sais, mais d'abord arrêter de vouloir sauver l'humanité entière sur nos petites épaules, et surtout, dans ces cas là, ÊTRE DANS L'ÉCOUTE ! écoute active qui plus est ... / ...

Demander l'autorisation aux gens de les aider est la toute première chose, ne pas leur faire de promesses que l'on ne peut tenir, et les écouter est un grand pas dans la bonne direction.

:lol: :lol: :lol:
Que la force soit avec vous.

gégé

Fleurilège
Messages : 1355
Enregistré le : 19 Mar 2009, 07:33
Localisation : REZE LES NANTES
Contact :

Messagepar Fleurilège » 30 Aoû 2009, 20:59

arrêter de vouloir sauver l'humanité entière sur nos petites épaules, et surtout, dans ces cas là, ÊTRE DANS L'ÉCOUTE ! écoute active qui plus est ... / ...


Demander l'autorisation aux gens de les aider est la toute première chose, ne pas leur faire de promesses que l'on ne peut tenir, et les écouter est un grand pas dans la bonne direction.


oui Gégé, on ne peut pas sauver tout le monde.

j'ai demandé à mon amie si elle acceptait que je prie pour elle. Elle m'a donné son autorisation, sachant qu'elle ne croit en rien.

Je prie juste pour qu'elle ouvre son esprit aux autres possibilités de médecine, y compris l'écoute de soi.

J'espère simplement qu'elle écoutera un tout petit peu.
Si je suis ce que je possède, le jour où je perds tout, qui suis-je?


Retourner vers « capacités, dons, savoir-faire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité